mardi 15 juin 2021
A VOIR

|

Nicole Sanquer : « Ne sommes-nous pas infantilisés par l’État » ?

Publié le

Les élus non-inscrits de l'assemblée de la Polynésie française, du Mouvement A Here Ia Porinetia, ont convié la presse ce jeudi, notamment pour évoquer la visite du ministre des Outre-mer en Polynésie.

Publié le 20/05/2021 à 16:08 - Mise à jour le 20/05/2021 à 16:08
Lecture < 1 min.

Les élus non-inscrits de l'assemblée de la Polynésie française, du Mouvement A Here Ia Porinetia, ont convié la presse ce jeudi, notamment pour évoquer la visite du ministre des Outre-mer en Polynésie.

Ce jeudi matin, Nicole Sanquer et Nuihau Laurey, représentants non-inscrits à l’assemblée et fondateurs du mouvement A Here Ia Porinetia, ont souhaité réagir sur l’actualité politique. Mais également sur les dernières prises de position du ministre des Outre-mer. Notamment la question de la vaccination, et le taux de 70% fixé par Sébastien Lecornu pour rouvrir la libre circulation avec l’Hexagone, puis le revirement pris.

L’ex-sénateur et la députée s’interrogent sur le statut d’autonomie et la façon dont il s’applique. « La réaction, les revirements, les passages à la télé où il y a quand même eu cette imposition de 70%. Ensuite on nous a quand même aussi, en traitant du nucléaire, dit des propos assez choquants, comme quoi la Polynésie aurait aussi profité de l’installation du CEP ici, a déclaré Nicole Sanquer. Donc certains propos ont quand même choqué. Et je partage les propos de M. Laurey quand il dit : où est la place de l’autonomie aujourd’hui ? Est-ce que la Polynésie a vraiment son mot à dire dans les décisions avec l’État ? Est-ce qu’on n’est pas en train de nous infantiliser avec cette obligation de 70% de vaccinés ? Il y a toutes ces questions quand même sur la relation État/Pays qui doivent être posées. »

infos coronavirus