vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

Nicole Belloubet a visité le centre pénitentiaire de Uturoa

Publié le

Après sa visite à Nuku Hiva et au Centre Pénitentiaire de Papeari, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice Nicole Belloubet s’est également rendue à Raiatea, accompagnée par le vice-président Teva Rohfritsch, le député Moetai Brotherson et des représentants de l’Etat.

Publié le 20/07/2019 à 17:29 - Mise à jour le 22/07/2019 à 11:10
Lecture 2 minutes

Après sa visite à Nuku Hiva et au Centre Pénitentiaire de Papeari, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice Nicole Belloubet s’est également rendue à Raiatea, accompagnée par le vice-président Teva Rohfritsch, le député Moetai Brotherson et des représentants de l’Etat.

Accueil traditionnel pour la ministre Nicole Belloubet à Raiatea. Elle a été reçue par les autorités de l’île. A Uturoa, la ministre de la Justice a rencontré le conseil municipal, avant de s’entretenir personnellement avec le maire de Uturoa Sylviane Terooatea.

La visite s’est poursuivie au centre pénitentiaire de Uturoa où Nicole Belloubet s’est longuement entretenue avec les agents du centre. L’occasion de découvrir les conditions d’hébergement des détenus et les attentes de chacun…  “Il y a beaucoup de projets : certains sont demandés par les détenus, d’autres par les surveillants pénitentiaires. Je pense à deux projets notamment. Le premier viserait à faire un terrain de sport (…) et également à permettre la réalisation d’un potager pour initier les détenus au travail de la terre, notamment de maraîchage. Je trouve évidemment que c’est un projet intéressant. Et puis les détenus, eux, me demandaient la possibilité de mettre en place un parloir famille puisque les familles viennent parfois d’un peu loin et ce serait sans doute un élément de stabilisation que de pouvoir rencontrer leurs familles pendant des périodes de quelques heures. Ce sont deux projets qui nécessitent des financements. Mais avant de décider de ces financements, il faut d’abord réfléchir à la faisabilité de ces projets et donc nous allons voir si c’est quelque chose qui est envisageable.”

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires