mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Nicole Belloubet a visité le centre pénitentiaire de Uturoa

Publié le

Après sa visite à Nuku Hiva et au Centre Pénitentiaire de Papeari, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice Nicole Belloubet s’est également rendue à Raiatea, accompagnée par le vice-président Teva Rohfritsch, le député Moetai Brotherson et des représentants de l’Etat.

Publié le 20/07/2019 à 17:29 - Mise à jour le 22/07/2019 à 11:10
Lecture 2 minutes

Après sa visite à Nuku Hiva et au Centre Pénitentiaire de Papeari, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice Nicole Belloubet s’est également rendue à Raiatea, accompagnée par le vice-président Teva Rohfritsch, le député Moetai Brotherson et des représentants de l’Etat.

Accueil traditionnel pour la ministre Nicole Belloubet à Raiatea. Elle a été reçue par les autorités de l’île. A Uturoa, la ministre de la Justice a rencontré le conseil municipal, avant de s’entretenir personnellement avec le maire de Uturoa Sylviane Terooatea.

La visite s’est poursuivie au centre pénitentiaire de Uturoa où Nicole Belloubet s’est longuement entretenue avec les agents du centre. L’occasion de découvrir les conditions d’hébergement des détenus et les attentes de chacun…  « Il y a beaucoup de projets : certains sont demandés par les détenus, d’autres par les surveillants pénitentiaires. Je pense à deux projets notamment. Le premier viserait à faire un terrain de sport (…) et également à permettre la réalisation d’un potager pour initier les détenus au travail de la terre, notamment de maraîchage. Je trouve évidemment que c’est un projet intéressant. Et puis les détenus, eux, me demandaient la possibilité de mettre en place un parloir famille puisque les familles viennent parfois d’un peu loin et ce serait sans doute un élément de stabilisation que de pouvoir rencontrer leurs familles pendant des périodes de quelques heures. Ce sont deux projets qui nécessitent des financements. Mais avant de décider de ces financements, il faut d’abord réfléchir à la faisabilité de ces projets et donc nous allons voir si c’est quelque chose qui est envisageable. »

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.