jeudi 29 octobre 2020
A VOIR

|

Municipales : le Tahoeraa Huiraatira prépare des listes d’alliance avec le Tavini

Le président du Tahoeraa Huiraatira, Gaston Flosse, était notre invité en plateau vendredi soir. Il a indiqué que son parti préparait des listes d’alliance avec le Tavini Huiraatira pour les prochaines élections municipales.

Publié le 28/12/2019 à 10:02 - Mise à jour le 05/02/2020 à 12:43

Avant de parler de l’actualité politique, votre parti organise ce samedi un déjeuner dansant sur le Motu Ovini à Faa’a. Quel est l’objectif de ce rendez-vous ?
« C’est une réunion que nous organisons tous les ans. C’est un rassemblement de tous les cadres du Tahoeraa Huiraatira, mais c’est vrai qu’à la veille des élections, nous avons élargi les invitations à nos partenaires, nos alliés pour les prochaines élections. »

Il s’agit également de récolter des fonds pour les prochaines élections ?
« Oui, il s’agit tous les ans de récolter des fonds pour le fonctionnement du parti. »

Pourquoi avoir choisi la commune de Faa’a pour organiser cet événement ?
« Nous étions d’abord partis sur le site de Mama’o, mais malheureusement, TNAD, avec le gouvernement, a tout fait pour ne pas nous autoriser à le faire, puisque nous devions réaliser cela le mois dernier, fin novembre, et nous avons donc été obligés de reporter à fin décembre et à Faa’a plutôt qu’à Mamao. »

Vous avez exprimé le souhait de vous présenter à Papeete aux prochaines élections municipales. Votre inscription sur les listes électorales a pour l’instant été refusée. Quels sont les recours dont vous disposez encore ?
« D’abord il faut dire que ce sont les instances du Tahoeraa Huiraatira qui m’ont demandé de me présenter à Papeete, puisque ça fait plus de six mois aujourd’hui que nous faisons le tour de Papeete et que nous commençons à connaître vraiment Papeete.
Effectivement, j’ai l’intention de me présenter aux élections, mais pour cela il faut d’abord s’inscrire sur la liste électorale. Or le maire se base sur une loi ancienne. Cependant il doit savoir qu’une nouvelle loi a été appliquée à la Polynésie depuis le 1er janvier 2019, et les conditions d’inscription ont été assouplies. Le maire, lui, dispose que le jour où vous vous inscrivez sur la liste électorale, vous devez avoir accompli six mois de résidence à Papeete, la nouvelle loi dit autre chose. Elle dit qu’il faut que vous prouviez que vous habitez Papeete depuis quelques mois, la limite étant le 7 février, c’est-à-dire la date limite des inscriptions, et non pas le jour des inscriptions.
Nous avons fait un pourvoi devant une commission, la commission de contrôle communal, mais malheureusement là vous avez cinq conseillers municipaux, tous les cinq désignés par le maire. Evidemment, je ne vois pas ces conseillers municipaux dire le contraire de ce que le maire a décidé. Et puis ensuite nous pouvons demander au tribunal de trancher. »

Si vous ne parvenez pas à faire valider votre inscription, qui pourrait conduire la liste Tahoera’a sur Papeete ?
« Si mon inscription est toujours refusée, ça veut dire qu’il n’y a plus de loi en Polynésie française. Parce qu’après le 31 janvier, j’aurais quand même la possibilité de m’inscrire sur la liste électorale, puisque comme je le disais, la limite est le 7 février. Et à partir du 31 janvier, six mois de résidence à Papeete, je m’inscrirai sur la liste de Papeete. Donc dans tous les cas, le maire ne peut pas refuser, ce serait de la dictature que de me refuser mon inscription sur la liste électorale de Papeete. »

Où en est l’alliance avec le Tavini Huiraatira ? Est-ce que ça se confirme ?
« Oui, oui, oui, ça se confirme au niveau des fédérations dans chaque commune, jusqu’aux îles Sous-le-Vent. Hier au soir encore nous discutions avec les représentants Tavini de Taputapuatea et l’accord a été conclu pour cette liste d’alliance, le Amuitahiraa. »

Concernant la commune de Papeete, est-ce que vous avez pu rencontrer d’autres candidats potentiels. Tauhiti Nena ? Marcel Tuihani ?
« Tauhiti Nena veut se présenter seul, Marcel Tuihani également. Je les ai rencontrés, mais il n’y a pas que ces partis-là. Le Here Ai’a est également bien représenté à Papeete, et d’autres partis, des individualités, des personnages qui sont bien connus dans le domaine du sport, dans le domaine de la lutte contre le tabagisme, contre la drogue. Toutes ces personnes-là également seront présentes sur notre liste. »

Si les résultats du parti orange n’étaient pas satisfaisants à l’issue du scrutin, seriez-vous prêt à passer la main ?
« Eh bien ça, c’est une question que vous me posez à chaque fois. Ce n’est pas moi qui décide, c’est le Tahoeraa Huiraatira qui décide, parce que je compte bien organiser un congrès après ces élections. La question sera certainement posée et nous verrons à ce moment-là. »

infos coronavirus

REPLAY

LES PROGRAMMES TV

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Tourisme : les prestataires de Raiatea redoutent le confinement...

L’annonce d’un retour en confinement en France a littéralement refroidi les professionnels du tourisme. Une nouvelle société de charter basée à Raiatea...

Les habitants de Pirae sensibilisés sur les chiens divagants et...

Les habitants de Pirae ont été avertis : les nuisances sonores et la divagation de leurs animaux canins seront bientôt sanctionnées. Après plusieurs années de rappels à l’ordre infructueux, la municipalité de passe à l’étape supérieur à partir du mois de février 2021. Toute infraction sera passible d’une amende.

Création d’une Zone de pêche règlementée à Arutua

Le Conseil des ministres a approuvé la création d’une zone de pêche réglementée (ZPR), sur l’espace maritime de l’atoll d’Arutua, aux Tuamotu, dénommée "Zone de pêche réglementée Roren".

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV