Municipales à Arue – Teura Iriti à Philip Schyle : « Si tu veux, chiche ! Retournons aux urnes »

Publié le

Teura Iriti est officiellement maire de Arue. Celle qui a détrôné Philip Schyle qui occupait ce poste depuis 18 ans, a réagi brièvement à l'affaire des procurations.

Publié le 03/07/2020 à 15:12 - Mise à jour le 03/07/2020 à 15:18

Teura Iriti est officiellement maire de Arue. Celle qui a détrôné Philip Schyle qui occupait ce poste depuis 18 ans, a réagi brièvement à l'affaire des procurations.

Teura Iriti a été investie ce vendredi à la tête de la mairie de Arue. Elle a été élue par 24 voix. On compte deux votes blancs.

Moment d’émotion à l’annonce des adjoints. Certains espéraient un poste et ne l’ont pas obtenu. Quelques larmes ont été versées. « Les deux votes blancs, nous sommes en démocratie (…) L’essentiel pour nous c’est vraiment qu’on puisse être libres de nos faits et gestes, a déclaré le nouveau maire. Bien sûr il y a les sièges d’adjoints au maire et il est vrai que beaucoup veulent siéger puisque tous mes colistiers ont été formés. Nous avons travaillé ensemble pendant des mois et ils veulent vraiment donner tout leur coeur sur Arue. Malheureusement nous n’avons que 8 postes d’adjoints. Aujourd’hui, les noms sont sortis mais je sais qu’on restera unis. »

Lire aussi – Philip Schyle : « qu’on ait perdu à cause de la triche, c’est inacceptable »

Face aux médias, Teura Iriti s’est exprimée pour la première fois concernant l’affaire des procurations : « Laissons la justice faire son travail et s’il vous plait, n’instrumentalisons pas. Aujourd’hui je dis : tavana, si ton coeur battait vraiment sur Arue, pour Arue, tu aurais gardé ton siège. Je me rappelle, au lendemain des élections municipales en 2014, j’avais donné pour ordre à mes élus d’être présents et je leur ai demandé de voter, sans difficulté, pour le tavana et ses adjoints au maire. Chose que nous avons faite.
Je n’ai pas attendu d’avoir ce fauteuil pour mener des actions. Des actions depuis 2004 à aujourd’hui. m’occuper des personnes âgées. Nous avons organisé des repas, des déplacements, à Bora Bora, à Rurutu, à Rikitea. Nous avons organisé des événements pour les femmes, notamment lors de la fête des mères. Nous avons organisé un Noël des familles à Arue, où plus de 1000 personnes étaient présentes. Nous n’avons pas attendu d’avoir ce siège.

« Seule la voix du peuple parle. Et la justice« 

Teura Iriti, à l’adresse de Philip Shyle

Aujourd’hui la population a répondu. Et je dirai même à Tavana : « tavana, tu es un guerrier. Seule la voix du peuple parle et la justice. Si tu veux, chiche ! retournons aux urnes. Au moins j’aurais un siège, vraiment, sans être salie ! »« 

« On ne va pas polémiquer sur cette affaire. Il n’y a pas lieu d’instrumentaliser une telle affaire, estime Jacky Bryant, devenu 3e adjoint au maire. Son choix (de Philip Schyle), c’est de prolonger une élection qui n’a plus lieu d’exister en tout cas pour nous, et si d’aventure il fallait retourner devant les urnes, ce n’est pas un problème de retourner devant les urnes. Mais on ne va pas perdre du temps sur ce genre d’attitude. C’est complètement à côté des besoins aujourd’hui et l’urgence aujourd’hui : qu’est-ce qu’on fait de ces familles qui aujourd’hui n’ont plus la possibilité de donner à manger à leurs enfants ? Quelles sont les possibilités pour nous de relancer l’activité ? C’est ça l’urgence aujourd’hui. pas d’aller polémiquer sur est-ce que oui ou non cet agent assermenté par l’Etat a bien organisé son travail ou pas.
Il faut laisser les procédures se mettre en place mais nous ne pouvons pas nous permettre de dépenser de l’énergie à essayer de se justifier à longueur de temps
. »

Le 25 juin, la liste menée par Tepuanui Snow avait dénoncé dans un courrier adressé au haut-commissariat, une falsification de procurations. Au lendemain des élections, Philip Schyle, maire déchu, a décidé de lancer un recours. Un 3e tour aura-t-il lieu dans la commune ? Teura Iriti conservera-t-elle son poste ? Affaire à suivre.

Dernières news

Activer le son Couper le son