Municipales 2020 : Tetuanui Hamblin présente sa liste

Publié le

La liste Taiarapu to oa o te ra tou ora menée par le maire délégué sortant de la commune de Toahotu, Tetuanui Hamblin, prône la proximité avec la population de Taiarapu Ouest. Parmi leurs projets en faveur des trois communes, les membres de cette liste souhaitent résoudre les problèmes de servitudes dans les quartiers, et mettre en place un centre de formation.

Publié le 01/03/2020 à 13:47 - Mise à jour le 01/03/2020 à 17:31

La liste Taiarapu to oa o te ra tou ora menée par le maire délégué sortant de la commune de Toahotu, Tetuanui Hamblin, prône la proximité avec la population de Taiarapu Ouest. Parmi leurs projets en faveur des trois communes, les membres de cette liste souhaitent résoudre les problèmes de servitudes dans les quartiers, et mettre en place un centre de formation.

Les représentants de Toahotu, Vairao et Teahupoo de la liste Taiarapu to oa o te ra tou ora se disent être des élus de terrain. Ils mettent en avant plusieurs problèmes rencontrés dans les servitudes privées. « Dès qu’il pleut, que ce soit une heure ou deux, c’est inondé. J’ai un enfant handicapé et cela me pénalise de l’emmener à l’école. Je dois le porter jusqu’au bord de la route » confie Loana Mataitai, habitante du quartier Toerefau.

Pour tenter de résoudre ce type de problème, les membres de la liste ont entamé des discussions avec les propriétaires fonciers depuis l’année dernière. « Il faut rencontrer tous les différents propriétaires de ces servitudes et négocier avec eux de pouvoir nous céder la part de la route afin que la commune puisse travailler dessus pour faire des caniveaux » explique Tetuanui Hamblin, tête de liste.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

L’autre cheval de bataille majeur de la liste est de mettre à disposition des jeunes et des adultes les locaux du centre Tefaao situés à Vairao, où des formations pourraient y être organisées, afin de leur éviter de se rendre à Papeete. « On constate que des pères de famille font leur formation en ville pendant 2-3 mois. Et beaucoup ne reviennent pas chez nous puisque le transport est assez cher et ils restent donc en ville. Par moment, on les considère comme des SDF, alors qu’ils ne le sont pas, ce sont juste des pères de famille qui ne peuvent pas se permettre de revenir tout le temps. Il est alors important pour nous de faire ce centre de formation » déclare Jonathan Tarihaa, colistier Taiarapu to oa o te ra tou ora.

– PUBLICITE –

À Teahupoo, le projet phare de cette liste est l’extension du cimetière.

La liste Taiarapu to oa o te ra tou ora est actuellement en discussion avec un propriétaire foncier.  

Dernières news