lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Moorea : la ministre des Outre-mer en visite au Criobe

Publié le

Annick Girardin est arrivée au fenua samedi pour une visite de préparation avant la venue du président de la République Emmanuel Macron en avril. Ce lundi elle s'est rendue à Moorea.

Publié le 03/02/2020 à 15:23 - Mise à jour le 03/02/2020 à 16:44
Lecture 2 minutes

Annick Girardin est arrivée au fenua samedi pour une visite de préparation avant la venue du président de la République Emmanuel Macron en avril. Ce lundi elle s'est rendue à Moorea.

Pour sa troisième visite officielle en Polynésie, Annick Girardin a choisi de se rendre ce lundi au Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (Criobe) à Moorea. Le ministre de l’Economie verte Tearii Alpha et la ministre du Tourisme Nicole Bouteau se sont joints à elle.

Lire aussi : Le programme de la visite d’Annick Girardin en Polynésie

La ministre des Outre-mer a visité visité un laboratoire du centre qui entreprend des expérimentations sur l’évolution des coraux. « Je veux féliciter l’équipe du Criobe, le travail qui est fait ici, cette idée de dire qu’il faut vulgariser, en faire un produit plus ouvert à nos jeunes, aux touristes », a déclaré la ministre.

Pour la directrice du Criobe Annaïg Le Guen, « c’est très important que la ministre des Outre-mer puisse soutenir la recherche en Polynésie et que nous puissions inscrire nos recherches dans la trajectoire 5.0 qui est soutenue par la ministre et par le Gouvernement sur des priorités qui sont des priorités de territoire. »

Elle a rencontré deux jeunes doctorants qui mènent des recherches sur les comportements et la physiologie des requins face au réchauffement climatique.

A Moorea, Annick Girardin a profité de sa visite pour se rendre sur le chantier du premier écomusée du fenua : le Fare Natura. Ce projet a pour ambition de présenter aux visiteurs l’originalité des écosystèmes dans le continuum Terre-Mer des îles du Pacifique, du haut de la montagne jusque dans les océans.

Le Fare Natura proposera un parcours pédagogique, ludique et interactif, avec une capacité à accueillir et former les scolaires et enseignants, avec le concours du Criobe. « C’est le transfert de la connaissance, la sensibilisation à la beauté et à la biodiversité de Polynésie sur le Fare natura et pouvoir préserver cette biodiversité, préserver la nature, explique la directrice du Criobe. Si on peut faire passer ce message de la science au travers de l’écomusée on aura gagné dans la sensibilisation et dans le message scientifique également »

le Fare natura représentera également un centre touristique important.

infos coronavirus