mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

Moetai Brotherson espère toujours créer un groupe à l’Assemblée

Publié le

Publié le 20/06/2017 à 8:15 - Mise à jour le 20/06/2017 à 8:15
Lecture < 1 min.

Mardi, son arrivée en short et savates au palais Bourbon n’est pas passé inaperçue. « Belle chemise et beau tatouage », lui a d’ailleurs lancé, pour l’accueillir à l’antenne ce mercredi matin, Jean-Jacques Bourdin.

Ce à quoi Moetai Brotherson a répondu qu’il entendait conserver son look dans l’hémicycle « si les huissiers » l’y « autorisent ». « Moi avec un costume, je ressemble à un pingouin qui a avalé la banquise », a-t-il ajouté, suscitant l’hilarité de son hôte du jour.

Sur un plan davantage politique, le député Tavini a confirmé que des discussions étaient en cours avec des élus corses mais aussi de Martinique en vue de créer un groupe à l’Assemblée nationale.

« C’est l’objectif », a-t-il dit, précisant que les députés concernés « ne sont pas forcément indépendantistes » mais qu’ils « partagent la même vision d’une République un peu moins Jacobine » : « Nous serons fixés, je pense, vendredi ».

Moetai Brotherson a également indiqué qu’il ne siégerait pas dans l’hémicycle « pour demander l’indépendance de la Polynésie ».
« La question de l’autodétermination, de l’indépendance, ça se discute avant tout en Polynésie avec les Polynésiens ». Pour lui, « l’issue logique » reste le référendum d’autodétermination.

Le nouveau député a enfin déclaré que le président de la République et sa majorité avaient des « contours assez difficiles à définir » mais que, pour le moment, il ne voterait pas contre la confiance du gouvernement : « On va tout de même leur laisser le bénéfice du doute ».
 

Rédaction Web 

 

infos coronavirus