Minute de silence et drapeaux en berne le 7 août en Polynésie en mémoire du bombardement de Hiroshima

Publié le

Une minute de silence et les drapeaux en berne en mémoire du bombardement de la ville de Hiroshima : la proposition a été faite mercredi en conseil des ministres. Le nouveau gouvernement souhaite qu'un "travail de mémoire constant" soit fait concernant le fait nucléaire dans la région du Pacifique.

Publié le 06/07/2023 à 10:21 - Mise à jour le 06/07/2023 à 11:04

Une minute de silence et les drapeaux en berne en mémoire du bombardement de la ville de Hiroshima : la proposition a été faite mercredi en conseil des ministres. Le nouveau gouvernement souhaite qu'un "travail de mémoire constant" soit fait concernant le fait nucléaire dans la région du Pacifique.

Après une première « remémoration » qui s’est déroulée le « 2 juillet 2023, date anniversaire du premier tir nucléaire » de la France en Polynésie, le Pays souhaite donc poursuivre avec Hiroshima.

La minute de silence sera observée dans les services, administrations et établissements publics, le lundi 7 août 2023 (le 6 août étant un dimanche), et les drapeaux seront mis en berne dans l’espace public.

Le Conseil des ministres a également relevé l’existence de plus de 8000 municipalités dans le monde, dont la commune de Faa’a, qui ont fait la démarche de s’associer à Hiroshima, « Ville de la Paix ».

Il est suggéré que toutes les communes de Polynésie française adoptent une délibération en ce sens et expriment leur solidarité avec la ville de Hiroshima, note le compte-rendu du conseil des ministres.

Dernières news

Activer le son Couper le son