jeudi 18 juillet 2019
A VOIR

|

Marcel Tuihani veut « saisir la justice pour que la vérité soit rétablie »

Publié le

Publié le 11/02/2018 à 14:57 - Mise à jour le 11/02/2018 à 14:57
Lecture 3 minutes

Marcel Tuihani contre-attaque. Ce lundi, le président de l’assemblée de Polynésie française (APF) a organisé une conférence de presse. Objectif : répondre aux accusations d’une partie des agents de l’APF rendues publiques dans une lettre ouverte révélée par Radio 1 vendredi dernier.

Dans cette missive, adressée aux représentants et communiquée aux médias, les agents dénoncent un « harcèlement institutionnel ». Ils évoquent des « remontrances quotidiennes », un « dénigrement permanent », des « démonstrations de force physique » et un « climat de peur ».  

Au cœur de ce qui est qualifié de malaise : la réorganisation de Tarahoi, initiée par Marcel Tuihani en 2014. Cette démarche fait suite à un rapport de la chambre territoriale des comptes (CTC) et à un audit commandé par son prédécesseur, Edouard Fritch. Mais celle-ci passe mal auprès de certains. 

LA VIOLENCE DES MOTS

Suite à cette attaque virulente à quelques mois des Territoriales, Marcel Tuihani souhaite réagir. Lors de la conférence de presse de ce lundi matin, le président de l’APF et candidat aux élections, a indiqué qu’il allait donner une suite judiciaire à cette affaire. Il précise :

« Vu la démarche de ces agents et la violence des mots dans le courrier, j’ai malheureusement, la réponse à cela c’est de saisir la justice. Saisir la justice pour que la vérité soit rétablie. On me porte des propos que je n’ai jamais tenus. On me fait passer pour quelqu’un qui exerce une sorte de pression sur l’ensemble des agents. Je ne
 suis pas d’accord avec ce qu’il se passe. »

Pour le patron de Tarahoi, cette réorganisation est nécessaire. Marcel Tuihani affirme que celle-ci s’effectue avec beaucoup de dialogue et de transparence. 

« MANIPULATION POLITIQUE »

Le candidat aux élections territoriales ne peut s’empêcher de voir dans cette lettre une manœuvre politique. Il s’interroge :

« Ce qui m’interpelle, c’est qu’à deux mois et demi des élections, les choses apparaissent avec une telle violence ! La réorganisation, je l’ai initiée dès ma prise de fonction avec un dialogue que j’ai établi avec l’ensemble du personnel. […] Alors pourquoi aujourd’hui, une telle violence, une telle réaction ? Je ne peux pas écarter une forme de manipulation politique à l’approche des élections. »

Les agents de l’APF ont envoyé leur lettre aux représentants de l’APF. Ce lundi, Marcel Tuihani s’est lui aussi adressé à ses collègues à travers un écrit de sept pages. Il les appelle à « faire preuve de retenue, à ne pas tomber dans le piège et de résister à la tentation d’exploiter cette triste affaire pour faire de la petite cuisine politicienne. » 

PAS DE FORMATION

Dans les couloirs de l’APF, ce lundi matin, quelques délégués du personnel étaient présents. Ils ont réaffirmé leurs positions. Pour eux, la manière dont sont traités certains agents n’est pas digne de l’institution.

 Ils dénoncent aussi une réorganisation qui ne respecte pas les annonces faites au départ. Teremu Rurua, déléguée A Ti’a i Mua à l’APF, résume :

« On avait discuté ensemble et on avait accepté la réorganisation mais à cette réorganisation devait s’ajouter un plan de formation. Or, à la date d’aujourd’hui, il y a une seule formation qui a été mise en place et c’est pour un agent qui est allé à l’Assemblée nationale. Les 118 autres, on n’a reçu aucune formation. »

Marcel Tuihani entend maintenir le cap jusqu’à la fin de son mandat, le 22 avril prochain. Manœuvre politique ou réel malaise, la polémique pourrait s’inviter dans les débats lors de la prochaine séance plénière qui a lieu ce jeudi.

 

Rédaction web avec Esther Parau-Cordette et Thierry Teamo 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Agression du 14 juillet : le témoignage de la...

La mâchoire fracturée, plusieurs points de suture et 30 jours d'ITT pour l'homme agressé par un ancien légionnaire le 14 juillet à Papeete. L'histoire avait fait le tour des réseaux sociaux, publiée par Steve Hamblin. Nous avons retrouvé la victime. Il raconte :

Te Aito 2019 : les 1055 compétiteurs s’affronteront...

Charley Maitere, membre du comité d’organisation de la Te Aito 2019, était invité en plateau afin de nous parler de la compétition à venir et des dispositifs mis en place autour de ces 2 jours de compétition.

Nucléaire : Richard Tuheiava se réjouit du retour de...

https://youtu.be/5JRRCUXLSmM Une délégation composée de membres du Tavini et des membres de l’Église protestante ma'ohi s’est rendue à...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X