samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Maina Sage et Philippe Gomès unis pour les logements intermédiaires

Publié le

Publié le 15/10/2014 à 12:07 - Mise à jour le 15/10/2014 à 12:07
Lecture 2 minutes

La loi de finances pour 2015 (PLF 2015), en cours d’examen par l’Assemblée nationale, prévoit un ensemble de mesures visant à favoriser l’offre de logements locatifs intermédiaires destinée aux classes moyennes. Les loyers proposés pour ces logements doivent être au minimum inférieurs à 20% de la moyenne des loyers du secteur.
 
Afin d’accroître l’attractivité pour les investisseurs, le PLF 2015 aménage la réduction d’impôt sur le revenu de manière plus incitative.

Ainsi les réductions proposées, qui sont majorées de 11% pour l’Outre-mer, varient en fonction de la durée de l’investissement :
–          23% pour un engagement  de 6 ans
–          29% pour un engagement de 9 ans
–          32% pour un engagement de 12 ans
 
Enfin, selon un communiqué de l’assemblée de la Polynésie française, les conditions de mise en location du logement sont assouplies et, notamment, les nouveaux investisseurs pourront louer leur logement à leurs ascendants ou à leurs descendants, tout en conservant leur avantage fiscal.
 
 

La Loi de Finances pour 2015 excluait les Collectivités françaises du Pacifique de l’application de ces nouveaux avantages fiscaux. Pour les députés de Polynésie française Maina Sage et de Nouvelle-Calédonie Philippe Gomes, cette exclusion aurait été dramatique pour nos territoires où la construction de logements pour les classes moyennes reste très insuffisante.
 
C’est pourquoi, ces derniers, avec leurs collègues du groupe UDI, ont déposé un amendement au Projet de Loi de Finance pour 2015 afin que nos territoires soient aussi admis au bénéfice de ce dispositif, comme le reste de l’Outre-mer.
 
Après leur intervention, le gouvernement a reconnu le bien fondé de leur demande et l’Assemblée nationale a adopté leur amendement. 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.