vendredi 12 août 2022
A VOIR

|

L’ouverture du Forum des îles du Pacifique marquée par des tensions géopolitiques et les enjeux climatiques

Publié le

Les dirigeants de la région du Pacifique sont réunis depuis ce lundi 11 juillet à Suva (Fidji) dans le cadre du 51ème Forum des îles du Pacifique. Une rencontre qui se tient dans un contexte géopolitique tendu, avec le départ des Iles Kiribati de ce Forum, les ambitions de l'expansionnisme chinois et les défis du réchauffement climatique.

Publié le 11/07/2022 à 11:45 - Mise à jour le 12/07/2022 à 10:17
Lecture 3 minutes

Les dirigeants de la région du Pacifique sont réunis depuis ce lundi 11 juillet à Suva (Fidji) dans le cadre du 51ème Forum des îles du Pacifique. Une rencontre qui se tient dans un contexte géopolitique tendu, avec le départ des Iles Kiribati de ce Forum, les ambitions de l'expansionnisme chinois et les défis du réchauffement climatique.


Après trois ans d’absence suite à la crise sanitaire, le 51ème Forum des îles du Pacifique se tient actuellement aux îles Fidji. Cette organisation politique qui regroupe 14 États insulaires dont les collectivités françaises de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie- se réunissent dans l’objectif d’établir une nouvelle feuille de route autour de la croissance bleue, intitulée la Stratégie 2050 pour le continent bleu du Pacifique. “La Stratégie 2050 définit la vision et l’orientation de notre région du Pacifique bleu et fournit un cadre permettant à tous nos partenaires de développement, y compris l’UE, d’aligner leur coopération avec nous. En effet, à mesure que l’intérêt géopolitique et des partenaires pour notre région grandit, nous devons être inébranlables et fermes en appelant à de véritables partenariats pour la coopération au développement régional selon nos conditions du Pacifique et à l’appui de nos institutions et priorités régionales”, a déclaré le Premier ministre des Fidji, Josaia Voreqe Bainimarama. Il a déclaré que la Stratégie 2050 qui sera lancée plus tard cette semaine sera le moteur de la région pour les 30 prochaines années et qu’elle est l’occasion pour les dirigeants des îles du Pacifique de renforcer la solidarité régionale.


Mais ce Forum des îles du Pacifique est marqué par un contexte géopolitique tendu. Les îles Kiribati, considéré proche de Pékin, ont annoncé quelques jours avant leur ouverture de ce 51ème Forum, leur retrait de cette institution. Une décision qui fragilise le Forum des îles du Pacifique, acteur politique important dans la région alors que la Chine essaie d’étendre son influence dans la zone ces précédents mois avec l’accord de sécurité avec les îles Salomon, la proposition d’un accord régional plus large en matière de commerce et de sécurité avec 10 nations insulaires.

Face à l’expansionnisme chinois, l’Australie a décidé de contre-attaquer en réaffirmant sa volonté de « renouveler les liens » avec les États du Pacifique et en promettant de s’engager de manière plus forte, avec des «objectifs ambitieux» dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Louis Mapou présent à ce 51ème Forum 

Pour rappel, la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie sont membres à part entière du Forum des îles du Pacifique depuis 2016. Le Président du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie a été accueilli par le Président du Forum. La réunion a également été l’occasion pour les deux dirigeants de discuter des domaines actuels de collaboration et de coopération future dans des priorités communes, à savoir le changement climatique, les océans, la résilience économique, le commerce et l’investissement.

Jean-Christophe Bouissou représente le Fenua

Mandaté par le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le vice-président, Jean-Christophe Bouissou, représente le fenua au Forum.

Accueilli par le délégué aux affaires internationales, européennes et du Pacifique déjà sur place, Manuel Terai, du chef du bureau des affaires du Pacifique, Maurice Lau Poui Cheung, et les autorités fidjiennes, le vice-président du Pays a profité pour saluer Dalton Tagelagi, le Premier de Niue, Surangel Whipps Jr, le Président de Palau et Tepaeru Herrmann, cheffe de la délégation des îles Cook.

La journée s’est conclue par un entretien avec Louis Mapou, accompagné de Mickael Forrest, membre du gouvernement chargé de la culture, de la jeunesse, du sport et des relations extérieures, de Charles Wea, conseiller en relations extérieures, et de Claude Gambey, directeur de cabinet du président Mapou.

Ont été abordées :

  • les relations bilatérales entre les deux collectivités françaises du Pacifique, notamment la signature imminente de l’accord de coopération, par les échanges d’expériences sur la gouvernance et la gestion de la collectivité notamment dans le domaine de l’aménagement du territoire, du transport aérien et maritime domestique  ;
  • les relations entre les deux collectivités et la métropole, face aux impératifs de développement ;
  • et l’évolution régionale face aux enjeux internationaux et les défis communs.


 

infos coronavirus