jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Les soutiens d’Emmanuel Macron en ordre de marche

Publié le

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, les soutiens locaux s’activent pour défendre le programme de leur candidat. Le groupe Tapura Huiraatira qui soutient le président sortant Emmanuel Macron a choisi de fédérer autour d’un déjeuner-débat ce midi, au cours duquel le candidat s’est exprimé dans une vidéo.

Publié le 05/04/2022 à 16:14 - Mise à jour le 06/04/2022 à 11:38
Lecture < 1 min.

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, les soutiens locaux s’activent pour défendre le programme de leur candidat. Le groupe Tapura Huiraatira qui soutient le président sortant Emmanuel Macron a choisi de fédérer autour d’un déjeuner-débat ce midi, au cours duquel le candidat s’est exprimé dans une vidéo.

Emmanuel Macron joue sa dernière carte au fenua avant le premier tour de la présidentielle ce samedi 8 avril. Et comme en 2017, le Tapura affiche son soutien à la candidature du président sortant. C’est lors d’un déjeuner-débat ce mardi midi que le parti a tenté de mobiliser. Le programme du président sortant est dans la continuité des actions déjà engagés : “En matière de développement et de relance économiques, le fait qu’il soit venu 4 jours en Polynésie, qu’il se soit déplacé au plus loin de nos archipels, il a pu constater des dynamiques, mais surtout, il a mis l’accent sur nos filières de développement, qu’il s’agisse de l’économie bleue, de l’économie verte, du tourisme, du numérique. Il l’a dit et il l’annonce encore, ça sera non seulement un accompagnement du gouvernement central, mais également de l’Europe” explique Nicole Bouteau, soutien d’Emmanuel Macron pour la présidentielle.

Un accompagnement pour la relance économique, mais aussi pour le développement de la transition énergétique de la Polynésie. Emmanuel Macron annonce la mise en place d’un fonds d’investissement de plus de 7 milliards de Fcfp en 2023.

Le Tapura a également rappelé les promesses tenues du candidat concernant le nucléaire : “Je crois qu’il est le premier président de la République à regarder ce dossier en face, à souhaiter que toute la vérité soit faite. Il y a eu l”ouverture des archives autour de la plateforme et de Reko Tika. Jétais à Rikitea récemment et la dépollution à commencé et elle va démarrer dans quelques semaines à Hao. Je pense que c’est important que ses engagements soient poursuivis et nous y veillerons bien évidemment”. Les essais nucléaires certes, mais aussi la garantie d’un rôle protecteur de l’État face à la crise mondiale. Un programme résolument axé sur la continuité.

infos coronavirus