dimanche 18 août 2019
A VOIR

|

Les immeubles de grande hauteur pourront voir le jour

Publié le

Publié le 08/04/2019 à 15:41 - Mise à jour le 08/04/2019 à 15:41
Lecture 2 minutes

En marge du vote du collectif budgétaire, les élus à l’assemblée de la Polynésie française, réunis lundi en session extraordinaire, ont adopté un projet de loi du Pays portant modification du livre VI du code de l’aménagement de la Polynésie française et créant la réglementation sur les immeubles de grande hauteur.
 
Le présent projet de loi du Pays modifie le livre VI du code de l’aménagement de la Polynésie française afin d’intégrer la réglementation applicable aux immeubles dits de grande hauteur, laquelle porte notamment sur la prévention et la sécurité incendie de ces constructions.
 
“Nous avions des dispositions qui manquaient sur le fait de permettre à des promoteurs de procéder à la construction d’immeubles de grande hauteur, c’est-à-dire d’immeubles qui dépassent les limites imposées aujourd’hui par rapport aux moyens de secours et d’intervention, a expliqué Jean-Christophe Bouissou, le ministre de l’Aménagement du territoire, en amont des débats. Il n’y a pas d’immeubles qui font 100 mètres ou 150 mètres de haut sur la capitale de Papeete, tout simplement parce que nous ne sommes pas organisés pour pouvoir intervenir. Donc toute la législation qui est proposée : la loi du Pays, la délibération qui l’accompagne et dans un deuxième temps les arrêtés d’application, vont permettre d’organiser dans quelles conditions nous pourrions permettre la construction d’immeubles de grande hauteur en Polynésie.”
 
“Ça concerne à la fois nos projets, a précisé le ministre, tout le monde a bien suivi les obligations que suscitent la réalisation et l’aménagement du Village tahitien, mais ça ne s’arrête pas à ce projet-là. Ça concerne aussi d’autres projets qui sont en gestation et qui concernent surtout la ville de Papeete.
J’ai bien compris qu’il y avait des interrogations qui portaient notamment sur la manière dont le gouvernement entrevoyait l’implantation dans le paysage polynésien de ces immeubles de grande hauteur, a-t-il poursuivi. Je veux vous rassurer tout de suite, tout cela est aussi régi par les plans généraux d’aménagement. Le maire de Papeete, avec qui je me suis entretenu, son souhait est de réserver un ou deux quartiers de Papeete, pas plus, pour permettre la construction de ces immeubles de grande hauteur.”
 
Le projet de loi du Pays défini, entre autres, le nombre de voitures de pompiers et le nombre de personnel d’intervention nécessaires, les distances entre les centres de secours et les sites qui vont accueillir les immeubles de grande hauteur, car “ces aspects sécuritaires sont des points fondamentaux de la réussite du projet”, a expliqué le ministre aux élus avant de leur annoncer que des réunions seront organisées “avec les professionnels de la sécurité pour voir dans quelles conditions nous pouvons mettre en harmonie les centres de secours à notre disposition”.
 
Ce projet de loi du Pays a été adopté par 54 voix pour.
 

Rédaction web

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires