jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Législatives : Tauhiti Nena aimerait intégrer une union de la droite

Publié le

Tauhiti Nena, candidat aux législatives dans la première circonscription, se lance sans investiture. Le candidat déclare avoir reçu le soutien de partis de la droite et espère une union.

Publié le 10/05/2022 à 13:20 - Mise à jour le 10/05/2022 à 14:08
Lecture < 1 min.

Tauhiti Nena, candidat aux législatives dans la première circonscription, se lance sans investiture. Le candidat déclare avoir reçu le soutien de partis de la droite et espère une union.

Candidat sur la première circonscription, le leader de Hau Ma’ohi Tiama, Tauhiti Nena, affirme avoir reçu le soutien d’Eric Minardi, le représentant de Marine Le Pen sur le fenua et du parti Reconquête d’Eric Zemmour qu’il a soutenu à la Présidentielle pour les législatives.

Tauhiti Nena espère siéger à l’Assemblée nationale au sein d’une union de la droite. Il s’est rendu ce mardi matin au haut-commissariat pour déposer sa candidature. Idem pour ses deux partenaires de Hau Ma’ohi Tiama : Pamela Otcenacek, candidate sur la deuxième circonscription et l’avocat John Tefan, qui se présente sur la troisième. “Nous sommes satisfaits de déposer notre candidature (…) Nous avons un programme dans une logique de préparer les législatives et les territoriales dans 9 mois donc le but, c’est de faire du lobbying avec le gouvernement et aussi de siéger dans l’opposition. Le groupe de Macron est soutenu par le Tapura Huiraatira, dans la gauche, ils ont des candidats au Tavini Huiraatira, donc on sera plus de droite (…) En ce qui concerne Eric Minardi qui a décidé de me soutenir avec le Front national, il souhaiterait que je rejoigne le RN. Concernant la Reconquête, ils souhaiteraient qu’on les rejoignent également. Pour ma part, je souhaiterais qu’ils puissent s’unir. Qu’il y ait une tendance droite qui s’unisse. On attendra que cela se fasse pour intégrer un groupe qui sera fort à l’Assemblée nationale.”

Le dépôt des candidatures pour les élections législatives se termine ce vendredi.

infos coronavirus