dimanche 26 juin 2022
A VOIR

|

Législatives : pour les députés sortants, l’heure est au bilan

Publié le

À quelques jours du second tour des législatives, l’heure est au bilan pour nos trois députés sortants : Nicole Sanquer, Maina Sage et Moetai Brotherson. Quelle a été leur présence à l’Assemblée nationale ? Quelles lois ont-t-ils soutenu ?

Publié le 13/06/2022 à 15:17 - Mise à jour le 14/06/2022 à 9:54
Lecture 2 minutes

À quelques jours du second tour des législatives, l’heure est au bilan pour nos trois députés sortants : Nicole Sanquer, Maina Sage et Moetai Brotherson. Quelle a été leur présence à l’Assemblée nationale ? Quelles lois ont-t-ils soutenu ?

Ils ne sont pas les plus connus du palais Bourbon et leurs noms figurent parmi les 150 députés les moins présents. Plus assidue des trois, Maina Sage comptabilise 72 semaines d’absence sur 197 semaines de travail, contre 124 semaines pour Moetai Brotherson, et 134 pour Nicole Sanquer. Des absences qui peuvent s’expliquer par leurs responsabilités sur le fenua : Moetai Brotherson et Nicole Sanquer étant tous deux élus à l’Assemblée territoriale. “Sur le site nosdeputes.fr, nous sommes en compétition avec les députés qui vivent en métropole. Il y a l’éloignement pour nous. Et il y a eu la période Covid où pendant un moment, où je ne me suis pas rendue à l’Assemblée nationale, on travaillait en visioconférence. Mais la présence à l’Assemblée ne résume pas le bilan d’un député. (…) Ce n’est pas la présence à l’Assemblée qui fera avancer les dossiers. Ce sont les rencontres avec les ministres, avec les différents services, avec les conseillers, les différentes auditions… C’est aussi un travail avec les autres députés” explique Nicole Sanquer.

“La présence à l’Assemblée ne résume pas le bilan d’un député”

Nicole Sanquer, députée sortante et représentante A Here ia Porinetia à l’Assemblée de Polynésie

Mais malgré cette faible présence, nos députés ont déposé à eux trois 1 463 amendements en 5 ans. De loin le plus actif sur ce sujet, Moetai Brotherson, en a proposé 887, plus de 300 d’entre eux ont abouti. Et sur les 9 389 amendements cosignés par le député, 307 ont été adoptés soit 3,2%. Si l’indépendantiste s’est également illustré par ses 21 questions orales, il n’a posé aucune question écrite. Candidat à sa réélection, il a fait cinq propositions de lois et a notamment défendu la légalisation du cannabis thérapeutique.

Nicole Sanquer, invitée du journal :


Quant à Maina Sage, députée sortante du Tapura, elle présente vraisemblablement le meilleur bilan. Très investie en commission, elle compte 528 interventions contre 73 pour Moetai Brotherson et 41 pour Nicole Sanquer. Sans représentation territoriale pour ce second mandat, elle s’est particulièrement illustrée sur les questions environnementales.

Enfin, l’ex élue du Tapura a proposé 112 amendements dont 5 ont été adoptés. Nicole Sanquer s’est également illustrée sur le gel de la réforme de l’ITR et sur la prime d’installation en métropole pour les militaires du Pacifique. Eliminée au premier tour cette année, elle ne pourra pas briguer un second mandat. Encore dans la course, reste Moetai Brotherson qui affrontera Tuterai Tumahai au second tour.

infos coronavirus