mardi 5 juillet 2022
A VOIR

|

Législatives : Jonathan Tarihaa, la relève du parti orange

Publié le

Il incarne la relève dans son parti politique. À 39 ans, Jonathan Tarihaa, maire délégué de Vairao est le candidat du Amuitahira'a o te nunaa Maohi, dans la 2e circonscription. Après une tournée aux Australes, le candidat orange poursuit sa campagne du côté de la zone urbaine de Tahiti. Il était ce mercredi matin à Mahina, pour préparer son meeting.

Publié le 18/05/2022 à 15:45 - Mise à jour le 18/05/2022 à 15:55
Lecture 2 minutes

Il incarne la relève dans son parti politique. À 39 ans, Jonathan Tarihaa, maire délégué de Vairao est le candidat du Amuitahira'a o te nunaa Maohi, dans la 2e circonscription. Après une tournée aux Australes, le candidat orange poursuit sa campagne du côté de la zone urbaine de Tahiti. Il était ce mercredi matin à Mahina, pour préparer son meeting.

Avant d’exposer son programme face aux riverains du quartier fareroi à Mahina, Jonathan Tarihaa opte pour la méthode populaire du porte à porte. Le capital sympathie, un atout supplémentaire pour convaincre la population de participer à une réunion publique.

Bien connu du côté de la presqu’île en tant que maire délégué de Vairao, le candidat orange propulsé dans la politique par Gaston Flosse veut convaincre les électeurs de Mahina, la plus grosse commune de la 2e circonscription. “Qui aurait cru qu’un homme politique aurait choisi un jeune de la Presqu’île pour être candidat pour la circonscription numéro 2. J’ai 39 ans, j’en suis à ma troisième mandature du conseil municipal de Taiarapu Ouest, et je suis fier de représenter la commune de Taiarapu Ouest dans ces élections législatives.”

Jonathan Tarihaa axe principalement sa campagne autour du statut d’autonomie de la Polynésie et son évolution. Devenir un état souverain associé à la France, c’est la ligne politique du parti orange.“L’autonomie interne est arrivée à son terme. Donc il est important de préparer un statut que nous présentons dans cette élection législative, qui est l’Etat souverain, associé à la France. C’est important d’insister sur ce point puisqu’on considère que la France apporte aussi et on le reconnait, par rapport à nos enfants qui sont à l’école, par rapport à la sécurité, par rapport aux communes.”

Lors de la tournée aux Australes, le candidat a été sollicité sur la thématique environnementale et les enjeux face au réchauffement climatique. “Les problèmes rencontrés aux Australes, on parlait beaucoup de l’érosion. L’érosion, et sur ce point, comment est-ce qu’on peut apporter une réponse, mettre en place un projet de loi.”

Dans la zone urbaine, Jonathan est plus connu pour son implication au sein de l’église protestante. Depuis 16 ans, il préside le mouvement des jeunes. Son parcours s’est construit dans le monde associatif, toujours auprès de la jeunesse puis dans l’enseignement pendant 6 ans.

Pas de répit pour le candidat, après Mahina, direction la côte ouest avec Paea et Papara.

infos coronavirus