vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Le Tavini va lancer une pétition pour « rappeler notre droit de souveraineté »

Publié le

Réuni en conseil fédéral ce samedi, le Tavini Huiraatira prépare une pétition "pour rappeler notre droit de souveraineté", a expliqué son leader, Oscar Temaru.

Publié le 25/07/2020 à 12:07 - Mise à jour le 26/07/2020 à 11:03
Lecture 2 minutes

Réuni en conseil fédéral ce samedi, le Tavini Huiraatira prépare une pétition "pour rappeler notre droit de souveraineté", a expliqué son leader, Oscar Temaru.

Le conseil fédéral du Tavini Huiraatira se tient ce samedi à la salle omnisports de Piafau, à Faa’a. Il rassemble, depuis 9 heures ce matin, plus de 200 personnes, et notamment les présidents des différentes fédérations du parti indépendantiste, « pour faire le point sur les dernières élections municipales, parler de stratégie, de la crise que nous venons de traverser, l’ouverture de notre aéroport à l’international, le port du masque qui est une marque de respect et qui ne sert pas uniquement au coronavirus, ou encore expliquer l’économie », nous a confié Oscar Temaru.

(crédit photo : Tavini Huiraatira)

Cet après-midi, il y sera notamment question des prochaines élections sénatoriales, mais aussi d’une pétition en préparation, « qu’on va faire circuler dans le pays, dans les 5 archipels, pour rappeler notre droit de souveraineté, a poursuivi le président du Tavini. Nous voulons être un pays souverain. Notre droit de propriété sur toutes les ressources de ce pays et également rappeler que nous voulons être jugés par nos pairs. Nous sommes ma’ohi, nous voulons être jugés par des ma’ohi. Et cette pétition, nous allons commencer les signatures au palais de justice de Papeete pour rappeler à ces juges que nous savons ce que c’est que la justice. Et le minimum est que nous soyons jugés par nos pairs. Quand l’Etat français est arrivé ici, il y avait un tribunal ma’ohi ici, il y avait une justice ma’ohi ici, et c’est la colonisation qui a fait qu’aujourd’hui nous sommes jugés par des étrangers. »

Le Tavini Huiraatira commencera vendredi à 9 heures, devant le palais de justice, a faire signer sa pétition.

infos coronavirus