samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Le Tapura est en marche à l’UDI

Publié le

Publié le 24/06/2017 à 10:17 - Mise à jour le 24/06/2017 à 10:17
Lecture < 1 min.

Cette semaine Édouard Fritch s’est rendu au Palais Bourbon au côté des deux députées du Tapura, Maina Sage et Nicole Sanquer. Il a rencontré le Premier ministre et la ministre des Outre-mer, Édouard Philippe et Annick Girardin. Il s’est également entretenus avec plusieurs responsables politiques de l’Assemblée nationale pour fixer le groupe où les députées Tapura siégeront. Il s’agit de l’UDI. Édouard Fritch explique que c’est aussi une façon de soutenir la politique d’Emmanuel Macron : 

« Nous maintiendrons notre présence au sein du groupe UDI à l’Assemblée nationale puisque ce groupe va soutenir la politique du gouvernement actuel, en tous les cas, dès la semaine prochaine, ils voteront la motion de confiance qui sera présentée à l’Assemblée nationale », affirme-t-il 

« Les républicains, nous avions une convention avec eux dans le cadre de l’élection du président de la République, mais nous ne sommes pas allés plus loin car je n’ai jamais demandé d’investiture de qui que ce soit de façon claire. (…) et puis, du fait de l’élimination de notre candidat, j’ai fait le choix d’aller soutenir le Président de la République, c’est un choix que nous avons pris tous ensemble, et aujourd’hui nous continuons dans ce sens, nous serons dans la majorité présidentielle et dans un groupe qui soutiendra cette politique,« ajoute-t-il.

 

Rédaction web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.