mardi 22 septembre 2020
A VOIR

|

Le nucléaire divise toujours la ministre des Outre-mer et l’association 193

Publié le

Publié le 28/02/2019 à 22:58 - Mise à jour le 28/02/2019 à 22:58
Lecture 2 minutes

Quelques dizaines de manifestants ont protesté devant le Tahiti Ia Ora Beach Resort (ex-Méridien) où se tenait le forum. Annick Girardin s’est engagée à rencontrer les militants anti-nucléaire samedi, avant de retourner en métropole.

« On a avancé sur les indemnisations des victimes du nucléaire, on a avancé sur le Centre de mémoire », a-t-elle déclaré vendredi soir, à la veille de cette rencontre. L’association 193 estime au contraire que les maladies radio-induites sont mal indemnisées et Oscar Temaru dénonce « un mensonge d’État » sur la question nucléaire.

> Le Brexit inquiète 

Les Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) de l’Union européenne, réunis à Tahiti cette semaine pour leur 17e forum, se sont inquiétés des conséquences du Brexit, notamment sur l’assistance financière que leur accorde l’Europe.
En cas de Brexit, les collectivités ultra-marines du Royaume-Uni sortiraient mécaniquement de l’Union européenne.

Dans sa déclaration politique, au terme du forum, l’OCTA (Association des PTOM de l’UE) « demande instamment à la Commission européenne de clarifier l’impact du retrait du Royaume-Uni de l’UE sur l’assistance financière et la gouvernance des programmes thématiques et régionaux ».

> Plus de financements de l’Europe ? 

L’OCTA demande aussi à l’Europe d’« augmenter substantiellement l’allocation financière globale accordée aux PTOM, en la portant de 500 à 669 millions d’euros », en s’appuyant sur un rapport du député européen Maurice Ponga.

« Le rythme de l’Europe est souvent trop lent, et je souhaite qu’on aille plus vite », a déclaré lors d’un point presse la ministre des Outre-mer Annick Girardin, venue en Polynésie pour la dernière journée d’échanges.

À ses côtés, Edouard Fritch a souligné l’impact des aides européennes dans le développement de la Polynésie.

Mike Leyral

infos coronavirus

Covid-19 : Bientôt des tests antigéniques au fenua

Le ministre de la Santé Jacques Raynal a annoncé la commande de 30 000 tests antigéniques en Nouvelle-Zélande. Ces tests plus rapides vont permettre aux autorités sanitaires de soulager des procédures lourdes en laboratoire. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et sont-ils vraiment fiables ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV