mardi 11 mai 2021
A VOIR

|

Le ministre Gérald Darmanin attendu en Polynésie après les élections

Publié le

Publié le 13/03/2018 à 12:42 - Mise à jour le 13/03/2018 à 12:42
Lecture 2 minutes

Gérald Darmanin en a fait l’annonce en région parisienne, lundi 12 mars, lors du bilan 2017 des douanes : il effectuera une visite en Polynésie française après les Territoriales. C’est le site internet Outremer 360 qui le rapporte.

Le ministre de l’Action et des Comptes publics salue les performances des agents polynésiens en matière de saisie de stupéfiants. Des saisies record ont en effet été réalisées l’an dernier. Les douanes ont constaté l’ouverture d’une « nouvelle route » vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande, via le canal de Panama. La douane, très présente dans le Pacifique Sud autour de la Polynésie française, « se retrouve donc sur la route des trafiquants », a expliqué à l’AFP la Direction générale des douanes.  

Ainsi, en coopération avec la Marine nationale, plus de 1,4 tonne de cocaïne a été saisie en janvier à bord de deux voiliers qui naviguaient en Polynésie française. 

Selon Outremer 360 : le ministre entend « voir les techniques de travail » des douaniers polynésiens, « ce qu’on peut améliorer pour eux, et le lien avec la zone australienne et néo-zélandaise (…). Il faut qu’on garde cette technique de coopération aux Antilles comme en Polynésie ». Une rencontre avec les autorités locale est également prévue.

Il y a quelques mois, Gérard Darmanin a fait l’objet d’une plainte pour viol, classée sans suite en juillet par le parquet de Paris.  Une enquête rouverte fin janvier 2018. La plaignante accuse le ministre de l’avoir violée en 2009. Le 28 février dernier, une nouvelle plainte, avec constitution de partie civile – pour « viol et harcèlement » – a été déposée auprès du doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de Paris.
Une autre enquête a été ouverte à Paris le mois dernier pour abus de faiblesse, sur une deuxième plaignante. 
De son côté, le ministre de l’Action et des Comptes publics a porté plainte à deux reprises pour dénonciation calomnieuse. 

Rédaction web avec AFP

 
 

 

infos coronavirus