jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Le maire de Maupiti lance un appel à l’État

Publié le

Woullingson Raufauore monte à nouveau au créneau : après l’application du confinement strict sur son île mardi, le premier édile des Raromatai a demandé que la Polynésie bénéficie de l’aide de l’État au titre de la Solidarité Nationale.

Publié le 27/08/2021 à 11:24 - Mise à jour le 27/08/2021 à 11:28
Lecture < 1 min.

Woullingson Raufauore monte à nouveau au créneau : après l’application du confinement strict sur son île mardi, le premier édile des Raromatai a demandé que la Polynésie bénéficie de l’aide de l’État au titre de la Solidarité Nationale.

La demande du maire de Maupiti a été formulée lors de la réunion par visio-conférence mercredi entre les Tavana de la Communauté des communes de Hava’i et le Haut-commissaire. “On a 24, 25, 20… morts par jour ! Avec la population que nous avons, 270 000 habitants, quand on compare avec les 70 millions d’habitants de la France, c’est comme si la France atteignait les plus de 2 000 décès par jour. Je crois que c’est une comparaison qui mérite d’être soulevée. Et donc ce que j’ai demandé au Haut-commissaire, c’est qu’il faudrait que la solidarité nationale joue en notre faveur pour que la France, sans délai, puisse nous aider très rapidement face à la crise que nous rencontrons aujourd’hui. C’est-à-dire de nous envoyer les moyens comme la France envoie dans des pays étrangers. (…) C’est en tout cas la doléance du tavana de Maupiti face à la crise que les îles Sous-le-Vent rencontrent aujourd’hui” a déclaré Woullingson Raufauore.

Rédigé par

Article précédentTop Classe 3089
Article suivantLa petite et grande Finale

infos coronavirus