mercredi 18 mai 2022
A VOIR

|

Le Dr Théron candidat aux législatives : “Je fais de la politique depuis longtemps”

Publié le

"Je ne suis pas candidat par hasard, je fais de la politique depuis longtemps", assure le Dr Jean-Paul Théron. Le taote vient d'annoncer sa candidature aux élections législatives, sur la 1ère circonscription.

Publié le 21/04/2022 à 17:41 - Mise à jour le 21/04/2022 à 17:41
Lecture < 1 min.

"Je ne suis pas candidat par hasard, je fais de la politique depuis longtemps", assure le Dr Jean-Paul Théron. Le taote vient d'annoncer sa candidature aux élections législatives, sur la 1ère circonscription.

Il s’est fait connaître au fenua pour ses prescriptions d’hydroxychloroquine et d’ivermectine à ses patients atteints de covid-19. Le Dr Jean-Paul Théron a annoncé se présenter aux élections législatives, sur la 1ère circonscription. Sans étiquette et sans parti, le futur candidat a expliqué ne pas encore disposer de programme. Pour autant, il assure ne pas être novice en politique. “Je ne suis pas né en politique avant-hier, j’avais juste décidé de me retirer de toutes les affaires publiques et politiques”, avance le taote. “Ce n’est pas du tout le médecin qui se présente, c’est un citoyen qui fait de la politique depuis près de 50 ans”.

Mais alors pourquoi annoncer sa présentation aux élections législatives maintenant ? Pour “faire opposition” et dénoncer “une mauvaise gestion de la pandémie”, “des affaires du Pays par le gouvernement Fritch depuis plusieurs années” et “des affaires de l’Etat français”, explique Jean-Paul Théron qui porte un “regard très déçu sur l’action du gouvernement de la Polynésie française qui s’est plié aux autorités françaises”. “Nous avons perdu toute autonomie de décision pendant cette crise sanitaire”, déplore-t-il.

Le Dr Théron doit encore rendre des comptes à la justice. Le taote est en effet poursuivi pour des violences envers un huissier de justice ayant entraîné 8 jours d’ITT et pour outrages envers des gendarmes, et sera auditionné le 27 mai.

En mars dernier, la chambre disciplinaire de première instance de l’ordre des médecins a interdit le Dr Théron d’exercice de la médecine pour trois ans à compter du 15 juin. Une décision qui a fait suite à une plainte pour pratique de médecine foraine, déposée par le Pays, mais “qui n’a absolument aucune importance” a déclaré le concerné.

infos coronavirus