A VOIR

|

Le budget général adopté à Tarahoi

Publié le

Les débats se sont poursuivis tard dans la nuit, mais les 19 textes inscrits à l'ordre du jour ont tous été adoptés, dont la prime pouvoir d'achat, la défiscalisation sur les logements intermédiaires dédiés aux primo accédants, et surtout le budget général pour 2023.

Publié le 09/12/2022 à 7:46 - Mise à jour le 09/12/2022 à 18:17
Lecture 2 minutes

Les débats se sont poursuivis tard dans la nuit, mais les 19 textes inscrits à l'ordre du jour ont tous été adoptés, dont la prime pouvoir d'achat, la défiscalisation sur les logements intermédiaires dédiés aux primo accédants, et surtout le budget général pour 2023.

Session budgétaire chargée pour les élus. Sur les 31 textes au programme, 19 étaient à l’ordre du jour, dont tout un volet sur le pouvoir d’achat et l’activité économique. Les représentants de l’assemblée ont notamment entériné la prime exceptionnelle de “pouvoir d’achat”. Ainsi, les entreprises pourront verser pour les fêtes de fin d’années cette gratification exonéré de cotisations sociales.

Autre vote notable, celui de la défiscalisation en faveur de la construction de logements intermédiaires dédiés pour les primo-accédants gagnant moins de quatre Smig. “Le prix du m² sera plafonné en dessous du prix des logements libres (500 000 F/m²) et le bénéfice de la défiscalisation devra être majoritairement rétrocédé aux acquéreurs” a annoncé le président Fritch dans son discours d’ouverture. Ce dernier a également évoqué la “baisse des droits d’enregistrement pour les primo accédants”, “l’exonération durant 10 ans pour l’impôt foncier pour les constructions de maisons individuelles”, ou encore la “possibilité de cumul de l’Aide à l’investissement des ménages (AIM) avec les autres dispositifs, pour les ménages concernés.”

Mais le président du Pays a surtout défendu à nouveau son bilan avant d’ouvrir les débats du budget 2023. Introduisant son discours par les indicateurs au vert de l’ISPF, il a ainsi attribué le “redressement rapide de l’économie” au train de mesures adoptées pour la relance et contre l’inflation. Pour le budget 2023, il mise sur “une perspective de stagflation”, soit une croissance économique faible ou nulle, assortie d’une forte inflation. Un budget primitif qui s’élève ainsi à 162 milliards.

Soit 2,44 % par rapport à l’année passée. Pas de quoi convaincre l’opposition. “On peut dire qu’ils se sont un peu lâchés sur les aides, lance Anthony Géros, membre du Tavini, évoquant un “manque de fondement” des démarches du gouvernement. Cela n’augure pas de la sérénité pour la situation réelle dans laquelle la fracture sociale se situe. Jusqu’en 2004, l’État a toujours accompagné la PSG avec sa contribution de 5 milliards Fcfp. En 2011, l’État a repris timidement avec 1 milliard 200 millions Fcfp […] Aujourd’hui, le président essaie tant bien que mal de faire remonter cette contribution“.

Le président a maintenu sa ligne de conduite quant aux augmentations des prestations sociales : “Ce qui nous a incités à augmenter les allocations familiales et vieillesse, c’est la précarité que connaissent les familles, s’est défendu Édouard Fritch. C’est un moyen de redistribuer ce que nous percevons au niveau des recettes para-fiscales et autres“.

De son côté, Niuhau Laurey, inscrit A here ia Porinetia, s’est justement épanché sur le passage de la dette du Pays de 79 à 150 milliards Fcfp, “que tous les Polynésiens vont devoir rembourser. On a eu des augmentations d’impôt, des dépenses publiques qui ont explosé, on a un président demande aux Polynésiens de faire des efforts et dans sa gestion des deniers publics on voit qu’il n’en fait aucun”.

Le budget général a finalement été voté jeudi à 19h30 et la séance s’est poursuivie jusqu’à 4 heures du matin.

  • Recettes de fonctionnement: 146,430 milliards F CFP
  • Dépenses pour l’éducation : 20 milliards F CFP
  • Dépenses pour la santé : 600 millions F CFP
  • Dépenses pour l’emploi (Sefi) : 4,6 milliards F CFP
  • Dépenses pour la CPS : 2,9 milliards F CFP
  • Remboursement en capital de la dette : 12 milliards F CFP