jeudi 18 août 2022
A VOIR

|

L’avenir des contrats sous Convention d’Aide à l’Emploi en pointillé

Publié le

Pour maintenir ces conventions jusqu'à la fin de l'année 2022, le Pays devra trouver les fonds nécessaires. À la veille de la reprise de la session administrative, à l’Assemblée, où il sera question du budget, et du collectif budgétaire en préparation, la pérennité de ce type de contrat n'est pas assurée.

Publié le 28/06/2022 à 11:42 - Mise à jour le 28/06/2022 à 11:54
Lecture < 1 min.

Pour maintenir ces conventions jusqu'à la fin de l'année 2022, le Pays devra trouver les fonds nécessaires. À la veille de la reprise de la session administrative, à l’Assemblée, où il sera question du budget, et du collectif budgétaire en préparation, la pérennité de ce type de contrat n'est pas assurée.

Le budget consacré aux CAE s’amenuise, et les élus de l’Assemblée vont devoir trouver des solutions lors du prochain collectif budgétaire. Les CAE peuvent faciliter la réinsertion sociale pour les personnes éloignées de l’emploi, et elles offrent un statut juridique à leur bénéficiaire.

Les CAE sont également rémunérés. Pendant 2 ans, Lucienda Miria a bénéficié d’un contrat CAE à l’école Maehaa Rua, mais son contrat n’a pas été renouvelé. Elle travaille dans l’école en aidant les maîtresses et en accompagnant les enfants, mais elle n’est pas payée depuis février.

“C’est toujours la même chose.
Au bout de 2 ans, c’est “Au Revoir” “

Lucienda Miria, ancienne bénéficiaire d’un contrat CAE.
(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour l’heure la question de l’avenir des taties dans les écoles – employées sous certaines formes de contrats – pose question pour de nombreuses communes. Ces dernières attendent davantage de clarifications des Assises de l’école en début de moi. Impossible de savoir qui va financer ces postes et la formation de ces aides scolaires.

Allen Salmon, conseiller municipal de Paea en charge de l’éducation, est amer: “Sur les 31 CAE que nous avons dans la commune de PAE, 5 ont été affectés dans les écoles, mais ce n’est pas suffisant. Nous avons 10 écoles à Paea… Je pense que toutes les communes se retrouvent dans ce genre de situation.”

infos coronavirus