samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

La sur-rémunération des fonctionnaires en Outre-mer au programme des Républicains pour 2017

Publié le

Publié le 30/03/2016 à 13:53 - Mise à jour le 30/03/2016 à 13:53
Lecture 2 minutes

Les cadres du parti Les Républicains ont évoqué le sort des fonctionnaires ultramarins, mercredi, lors d’une matinée de travail sur leur projet économique, au siège de leur parti, à Paris. C’est le site Outremers360 qui le révèle ce jeudi: il est clairement mentionné que « le traitement des fonctionnaires dans les départements d’outre mer doit-être progressivement aligné sur celui de la métropole ». L’économie estimée par le parti de Nicolas Sarkozy est de 48 milliards de francs chaque année (400 millions d’euros). Il n’est pas fait mention des collectivités ultramarines dans ce document
La formation politique préconise également une baisse substantielle du nombre de fonctionnaires: 300 000 sur cinq ans, avec le non remplacement d’au moins un départ à la retraite sur deux. 
 

Le site Outremers360.com indique que le parti s’appuie sur le rapport de la Cour des comptes, en date de février 2015, pour chiffrer les économies possibles. La sur-rémunération des 160 000 fonctionnaires ultramarins coûterait chaque année 120 milliards de francs à l’Etat. 

Les différents candidats à la primaire du parti n’ont pas encore exprimé leur position sur cette question, mais selon outremers360 « Alain Juppé, qui entame prochainement une tournée dans les Antilles-Guyanne, entend d’abord prendre le pouls des acteurs ultramarins avant de se prononcer sur le sujet ». 
 

Laure Philiber

 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.