lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

La Polynésie suit les consignes des chefs de partis pour les primaires

Publié le

Publié le 18/11/2016 à 22:03 - Mise à jour le 18/11/2016 à 22:03
Lecture < 1 min.

Quelques 11 000 Polynésiens, environ 7% des inscrits, se sont sentis « proches des valeurs de la droite et du centre » et ont voté samedi dans l’un des 13 bureaux de vote ouverts. 
Certains ont attendu près de trois heures, d’autres ont jeté l’éponge. L’organisation du scrutin a été très critiquée par les électeurs. A 23 heures, certaines communes continuent à recompter les voix. Les résultats définitifs ne seront pas publiés avant la fin des opérations de vote en métropole (dimanche soir à Paris, dimanche matin au fenua).

Mais l’on sait déjà que les électeurs ont suivi les consignes du tapura ou du tahoeraa : Alain Juppé, soutenu par Edouard Fritch, et Nicolas Sarkozy, soutenu par Gaston Flosse, ne laissent que des miettes à leurs adversaires.

A Pirae par exemple, où le maire actuel est Edouard Fritch et l’ancien maire Gaston Flosse, 1293 personnes ont voté. Et plus de 1100 ont voté pour l’un de ces deux candidats, qui ne sont séparés que par quelques dizaines de voix.

La Polynésie n’aura, quoi qu’il en soit, que peu d’influence sur le résultat national. Et un troisième candidat, François Fillon, a la possibilité, selon les sondages, d’éliminer l’un des deux favoris avant le second tour. Réponse dimanche.
 

Rédaction web

 

infos coronavirus