lundi 25 mai 2020
A VOIR

|

La parité en politique : oui, mais pas trop…

Publié le

Publié le 05/05/2018 à 13:40 - Mise à jour le 05/05/2018 à 13:40
Lecture 2 minutes

Une femme présidente de la Polynésie française un jour ? Certains en rêvent. Mais le chemin pour y arriver reste encore long à parcourir. Pour ce deuxième tour des élections territoriales, du côté de Pirae, les femmes sont souvent envoyées au front pour accueillir ou recevoir la population.

Yvannah Tixier est postée à l’entrée. Robe et collier à fleurs, la conseillère municipale et militante Tapura arbore un large sourire en invitant les électeurs à rentrer. Pour cette dernière, les femmes s’imposent de plus en plus sur la scène politique. A la question du siège de président, elle répond :

« Une femme présidente ? Dieu seul le sait. Avec une bonne majorité, pourquoi pas. En tout cas, il y a un intérêt de s’appliquer plus en politique. Une femme, c’est une maman, c’est la famille. Elle sait de quoi elle parle quand elle est élue… »
 
Malgré les lois et le changement des mentalités, avoir une femme en politique n’est pas une évidence pour toute le monde. L’image de la femme au foyer, impliquée dans la vie associative ou religieuse, reste très ancrée dans la société. Maroake Tuahine, mari et papa, explique :
 
« Je pense derrière un grand homme il y a une femme qui s’occupe de l’équilibre familial. De plus en plus, la femme prend sa place »
 
Pour l’heure, le chanteur ne voit pas sa moitié se lancer dans la politique. Il confie :
 
« Ma femme, il faut qu’elle s’occupe de moi d’abord et de mon bébé. »
 
La loi sur la parité ne concerne que les représentants de l’assemblée et les communes de plus de 1000 personnes. Cette règle ne s’applique pas au gouvernement.
 
Lors du dernier remaniement, seuls deux ministres sur neuf étaient des femmes. Les 13 communes de Tahiti et Moorea, qui rassemblent 80% de la population de Polynésie, toutes sont dirigées par des hommes.
 
Tilda Harehoe, présidente du comité Tavini Huira’atira de Pirae, déplore cette situation. Elle indique :
 
« Nous avons encore à travailler sur la parité. Mais on y arrivera. Nous aurons toujours besoin d’hommes. Nous sommes complémentaires. Il faut avoir les deux. »
 
A ce jour, Lucette Taero a été la seule femme a présidé l’assemblée de Polynésie. Pour avoir un membre de la gente féminine comme tête de liste, il faudra attendre au moins cinq ans.
 

Rédaction web avec Jeanne Tinorua-Tehuritaua et Esther Parau-Cordette

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV