jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Joinville Pomare interpelle le Pays et l’Etat

Publié le

Publié le 27/12/2016 à 15:08 - Mise à jour le 27/12/2016 à 15:08
Lecture 2 minutes

Joinville Pomare et son groupe souhaitent pousser l’État à indemniser les Polynésiens. Ils reprochent à la France de ne pas avoir respecté le traité de protectorat du 9 septembre 1842 et de la déclaration du 29 juin 1880. « Lorsque la France est venue signer ces traités, la France a dit à nos pères « vos terres vous appartiendront, rien ne sera vendu ». En deux générations, de 1842 à 1890, toutes les terres du peuple maohi ont été vendues. Tout le littoral a été vendu, les grandes propriétés, les propriétés des chefferies, des royautés… Aujourd’hui nous sommes obligés d’avoir un bilan de ce qui s’est passé. Le problème foncier se pose. Nous sommes aujourd’hui en bagarres continuelles entre nous », explique Joinville Pomare au micro de Tahiti Nui Télévision. 

Le groupe souhaite lancer des discussions sur Tahiti et Moorea, à compter de mi-janvier. Le point de départ sera Tautira. Et Nation Maohi compte marcher avenue Pouvanaa a Oopa avant l’élection présidentielle. « Avant le premier tour de l’élection présidentielle, nous allons venir dans cette rue, devant l’État français et le gouvernement territorial pour porter un mémo que nous préparons, un mémo de l’histoire. (…) J’appelle le peuple maohi à se lever face à des ignominies, face à un État qui ne respecte plus rien. Ne pensez pas que notre mouvance va simplement marcher un jour. Nous marcherons jusqu’à ce que la France nous reconnaisse et qu’elle reconnaisse les torts qu’elle a fait dans ce pays. » 
 

Rédaction web (Interview : Tauhiti Tauniua Mu San)

 

Joinville Pomare

infos coronavirus