samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Heremoana Maamaatuaiahutapu a été reçu par la ministre des Outre-mer

Publié le

Publié le 15/06/2015 à 9:27 - Mise à jour le 15/06/2015 à 9:27
Lecture 2 minutes

Le ministre de la Promotion des langues, de la Culture, de la Communication et de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu a été reçu mardi après-midi à Paris, par la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, annonce la présidence dans un communiqué.
 
Cette première rencontre entre les deux ministres a permis, durant une heure et demie, de faire un large tour d’horizon des dossiers polynésiens. « Nous avons fait le point sur les conventions en matière de culture et d’environnement, que nous souhaitons réactiver ou affiner », a indiqué Heremoana Maamaatuaiahutapu à l’issue de la réunion.
 
Dans le domaine culturel, le ministre polynésien a ainsi précisé que la convention-cadre entre l’Etat et le Pays, conclu en 1993, était caduque depuis plus de dix ans. Heremoana Maamaatuaiahutapu a fait part à George Pau-Langevin de sa volonté d’établir à nouveau un partenariat avec le gouvernement central, dans la perspective notamment de l’évolution des structures culturelles polynésiennes.
 
« Nous souhaitons pouvoir nous appuyer sur un soutien de l’Etat, en particulier sous forme d’expertise, pour voir par exemple comment faire évoluer le Musée de Tahiti et des îles ou le Conservatoire », a estimé le ministre, dont la proposition a reçu un accueil favorable de George Pau-Langevin.
 
Heremoana Maamaatuaiahutapu a également insisté sur sa volonté de développer la promotion du Reo Ma’ohi. « Des mesures vont être mises en place en métropole dans le domaine des langues régionales. Pourquoi ne pas s’en inspirer », a-t-il estimé.

 
Les discussions ont par ailleurs porté sur l’environnement, dans le domaine duquel, une convention-cadre existe déjà entre l’Etat et le Pays. Heremoana Maamaatuaiahutapu a néanmoins exprimé son souhait de réétudier les modalités d’application de l’accord, dans l’objectif d’optimiser son application sur le terrain. Le ministre polynésien abordera ces sujets mercredi aux ministères de la Culture et de l’Ecologie.
 
L’entretien a d’autre part été l’occasion d’aborder le dossier de classement à l’Unesco du marae de Taputapuatea, qui sera présenté en début de semaine prochaine au Comité national des biens français du patrimoine mondial.
 
Le ministre polynésien sera accompagné par le président du Pays, le maire de Taputapuatea et le Haut-commissaire. « L’objectif est de convaincre la commission de porter le dossier auprès de l’Unesco. Je suis très confiant. Nous nous sommes entourés de gens compétents pour préparer le dossier et nous avons le soutien de la ministre qui est rassurée quant à la qualité du dossier et l’intérêt de classer ce site », a souligné Heremoana Maamaatuaiahutapu.
 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.