mardi 2 juin 2020
A VOIR

|

Georges Puchon a pris ses fonctions à la Direction de l’Aviation Civile

Publié le

Publié le 20/01/2019 à 15:35 - Mise à jour le 20/01/2019 à 15:35
Lecture 2 minutes

C’est aux côtés de Jean-Christophe Bouissou, ministre en charge des transports insulaires que Georges Puchon a officiellement fait aujourd’hui son entrée à la tête de l’aviation civile en Polynésie française. La direction de l’aviation civile compte 216 agents relevant majoritairement du corps d’emplois des pompiers ou instructeurs pompiers d’aérodromes. Ce service gère 43 des 47 aérodromes répartis sur l’ensemble du territoire, pour garantir la continuité de la desserte aérienne même sur les destinations les plus enclavées.

>>> Lire aussi : Georges Puchon à la direction de l’aviation civile

En présence de ses nouveaux collaborateurs, celui qui fut directeur du Port autonome doit donc désormais gérer 43 aérodromes répartis dans toute la Polynésie. Une mission qu’il connait bien puisque Georges Puchon a aussi été ministre en charge des transports insulaires : « Le Pays a beaucoup progressé et la direction de l’aviation civile (DAC) a pris de l’ampleur par rapport à l’époque où j’étais ministre des transports. (…) La mission est différente du Port Autonome qui est plus dans une démarche de gestion d’entreprise alors que la DAC fait partie des services du Pays et doit assurer des missions publiques, et assurer la sécurité aéroportuaire ».

>> Le gouvernement soutient la nomination de Georges Puchon

Mais la nomination de Georges Puchon ne s’est pas faite dans le calme comme l’ont rapporté nos confrères de Radio 1. L’ancien ministre de tutelle, René Temeharo s’est catégoriquement opposé à la désignation de Georges Puchon. En cause, les conditions de départ de ce dernier du Port Autonome. Il a touché 10 millions de FCFP après avoir été débarqué : « Ce que j’ai perçu, cela fait partie de mon salaire de septembre : les congés, le capital retraite… et les trois mois de préavis. Je n’ai rien demandé, ce n’est que l’application des textes. Je ne vois pas pourquoi on en fait une polémique ».

Et Jean-Christophe Bouissou l’a réaffirmé ce matin : le gouvernement soutient la nomination de Georges Puchon. « C’est quelqu’un qui a énormément d’expérience. Pour moi, c’est vraiment l’homme de la situation. (…) J’attends qu’il réalise avec nous les missions de service public, notamment sur l’ouverture de l’aérien au niveau de la compétition ». Mises à part ses obligations de service public, sa mission prioritaire en tant que directeur de l’aviation civile sera d’instruire les conditions d’installation d’Islands Airline, la compagnie de Bill Ravel qui a obtenu sa licence d’exploitation en octobre 2018.
 

Rédaction web avec Sophie Guébel et Esther Parau-Cordette

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Echos de plan social à l’Intercontinental Moorea

Les oreilles des syndicats sifflent depuis quelques jours. Invités par la direction de l'Intercontinental Moorea à un comité d'entreprise mercredi après-midi, ils...

La condamnation de Putai Taae confirmée en appel pour...

L'ancien maire de Papara, Putai Taae, a été condamné ce jeudi par la Cour d'appel à 500 000 Fcfp d'amende et 100 000 Fcfp de dommages et intérêts, pour avoir diffamé la directrice des services de sa commune, Christelle Lecomte.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV