dimanche 24 octobre 2021
A VOIR

|

Gaston Flosse veut la dissolution de l’assemblée de la Polynésie

Publié le

Le président du parti orange s'est exprimé ce mardi lors d'une conférence de presse. Une fois de plus, le Vieux Lion a dénoncé une mauvaise gestion de la crise covid par le gouvernement Fritch et espère que ce dernier demandera la dissolution de l'Assemblée.

Publié le 21/09/2021 à 17:31 - Mise à jour le 23/09/2021 à 10:24
Lecture < 1 min.

Le président du parti orange s'est exprimé ce mardi lors d'une conférence de presse. Une fois de plus, le Vieux Lion a dénoncé une mauvaise gestion de la crise covid par le gouvernement Fritch et espère que ce dernier demandera la dissolution de l'Assemblée.

“Incompétence” ou encore “amateurisme”, tels sont les mots forts que Gaston Flosse a employé pour qualifier les autorités en place. Alors que le leader orange demandait le mois dernier la démission d’Edouard Fritch, il souhaite désormais dissoudre l’Assemblée : “on va voir la manifestation de jeudi et on va voir également quelle est la réaction du président Fritch : est-ce qu’il va démissionner, est-ce qu’il va demander la dissolution ? Moi, je pense que dans son intérêt, dans l’intérêt du Pays, dans l’intérêt de ce peuple qu’il dit tellement aimer, il n’a qu’à demander la dissolution de l’assemblée”. “S’il démissionne et s’il demande la dissolution de l’assemblée, nous irons aux élections”.

Lire aussi : Crise covid : les autorités “responsables de cette situation” selon Gaston Flosse

Plusieurs manifestations contre la loi sur l’obligation vaccinale et en soutien au Dr. Théron sont prévues dans les jours à venir. Si le président du Pays ne réagit pas, Gaston Flosse dit vouloir faire appel à une consultation populaire : “la loi nous donne la possibilité d’ouvrir des registres et de faire ce qu’on appelle un référendum populaire. Je vous assure qu’on atteindra facilement les 80 000 personnes qui viendront signer et protester contre la gestion du Pays aujourd’hui, et ils demanderont la dissolution de l’Assemblée”.

Vers une hausse du SMIG ?

Autre revendication : Gaston Flosse souhaite revoir le SMIG à la hausse. “Le SMIG actuel a été fixé en octobre 2014, il y a 7 années et il est resté le même, 152 000 Fcfp par mois. […] Aujourd’hui, le coût de la vie a plus que doublé par rapport à 2014. On se demande que fait cette institut de la statistique ?”. Le président du Amuitahiraa incite Edouard Fritch à “changer la loi”.

Rédigé par

infos coronavirus