dimanche 16 mai 2021
A VOIR

|

Gaston Flosse gagne une bataille…

Publié le

Publié le 25/10/2015 à 16:19 - Mise à jour le 25/10/2015 à 16:19
Lecture 2 minutes

Le référé initié par l’ancien président délégué du Tahoera’a Huira’atira, contre Gaston Flosse, s’est soldé par un rejet.
La justice considère qu’Edouard Fritch n’est pas légitime pour conduire une telle procédure.
Pour le tribunal des référés : malgré son inéligibilité et la privation d’une partie de ses droits, Gaston Flosse peut continuer à présider le parti au fei.
Une victoire pour ce dernier, mais la lutte de pouvoir entre les deux hommes continue.
La défaite de Papara et la démission de Charles Fong Loi à l’assemblée ne passent pas pour Gaston Flosse : « Edouard Fritch est un traitre vis-à-vis des 62 000 électeurs qui ont élu 38 représentants au Tahoera’a et non pas au Tapura. Il a cassé le Tahoera’a Huira’atira et continue à le casser en achetant les membres du Tahoera’a en leur promettant monts et merveilles… »
 
A un mois du congrès de son parti, Gaston Flosse s’attache à le reconstruire. Pour cela, c’est vers la jeune génération qu’il se tourne : « Il y a tellement de jeunes intelligents, formés dans notre pays… c’est vers eux que nous allons ouvrir le dialogue, et leur demander de venir et d’adhérer au Tahoera’a (…), comme ça a été le cas avec Marcel Tuhiani, Nuihau Laurey, Jean-Paul Tuaiva, et d’autres encore… mais nous serons peut-être plus regardants sur le choix, parce-que ce sont presque tous ceux là qui nous ont trahi (…) Quand on a été traitre une fois, on continue à être un traitre. Nous ne reprendrons plus les traitres au Tahoera’a Huira’atira ».
 
Les prétendants à la présidence du parti orange ont encore deux jours pour se faire connaître. Les candidatures doivent être déposées un mois avant le congrès, qui se déroulera le 28 novembre prochain. 

Laure Philiber

Gaston Flosse

infos coronavirus