mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Flosse-Fritch : la confrontation n’aura pas lieu

Publié le

Publié le 28/03/2018 à 17:42 - Mise à jour le 28/03/2018 à 17:42
Lecture 2 minutes

Le 26 mars, au travers d’une lettre ouverte, le président du Tahoera’a et ex président du pays proposait au président du Tapura et actuel président du Pays un débat sur un plateau télévisé « afin que tout un chacun puisse découvrir sinon apprécier, de façon franche, les mesures qu’il convient de mettre en place dès 2018 afin de redonner du pouvoir d’achat à nos familles en détresse »

Gaston Flosse rappelait dans sa lettre que depuis la scission au Tahoera’a « Nous n’avons pas eu l’occasion de confronter nos idées quant à l’avenir de la Polynésie française ». Pour lui, ce débat aurait permis à la population d’être « pleinement consciente des éléments qui détermineront son choix ».

Deux jours plus tard, et alors qu’aucune réponse officielle n’avait été émise par Edouard Fritch, le leader orange se fendait d’un second communiqué indiquant « Je savais que vous alliez refuser ce face à face ». Et d’ajouter, non sans humour, « Vous prétextez que j’ai été bombardé conseiller spécial de Geffry Salmon. Je souhaite, à cet égard, vous préciser que je ne suis pas le conseiller spécial de Monsieur Geffry Salmon. Je ne le serai que lorsqu’il sera élu Président de la Polynésie française, ce que la population espère. »
 
Ce jeudi soir, la réponse est tombée et, elle non plus, ne manque pas d’ironie, preuve que les deux rivaux ont encore des qualités politiques en commun, au moins une. Dans sa lettre, Edouard Fritch indique « J’ai appris la semaine dernière par la presse que vous ne pourriez pas vous présenter aux prochaines élections territoriales à raison d’une peine d’inéligibilité qui vous frappe. Vous m’en voyez désolé car j’aurai souhaité, qu’en tant que candidats, nous puissions confronter nos bilans et nos programmes. »

Il ajoute « A défaut, je serais ravi de pouvoir échanger sur les plateaux avec la tête de liste du Tahoera’a, Geffry Salmon, que vous avez-vous-même désigné pour vous remplacer. Il m’apparait comme très sérieux et capable de soutenir les arguments qui permettront à la population de déterminer son choix. A moins que vous ne pensiez le contraire ».
 
Edouard Fritch conclu par un revers : « De plus, je ne vois pas l’utilité de débattre avec quelqu’un qui n’est pas candidat et qui, de surcroit, est privé de ses droits civiques et donc, ne sera pas en mesure de mettre quelques politiques en œuvre après les élections ».
 

Rédaction web

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

14-juillet : des Polynésiens participeront au défilé à Paris

Deux Polynésiens originaires de Tahaa et Bora Bora, Vincent Mate et Ryan Teurafaatiarau vont défiler le 14 juillet devant le Président de la République place de la Concorde à Paris. Ces deux jeunes issus du RSMA, régiment du service militaire adapté, étendront avec des dizaines d’autres jeunes issus des régiments d’Outre-Mer le drapeau français en clôture du défilé.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV