lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Encore des traces du passage du cyclone Oli

Publié le

Publié le 13/03/2014 à 14:07 - Mise à jour le 13/03/2014 à 14:07
Lecture < 1 min.

La houle amenée par le cyclone Oli, en janvier 2010, avait provoqué d’importants dégâts aux ouvrages de protection de la route territoriale de la côte Est de Tahiti, à la hauteur de Faaripo. L’Union européenne s’était alors engagée à aider la Polynésie française à sécuriser cet axe routier très fréquenté et indispensable à la vie des habitants de la côte Est. Afin de garantir une plus grande sécurité aux usagers de la route et pour éviter tout risque de dégradation ultérieure, une technique innovante, consistant en la fabrication locale et la pose enchevêtrée de lourds blocs de béton en forme de X, a été privilégiée par les services de l’équipement. Le chantier, d’un montant total de 400 millions de Francs Pacifique, est financé par la Polynésie française et par l’Union européenne (à hauteur de 240 millions Fcfp). Les travaux ont débuté en septembre 2013 et devraient s’achever en juin prochain. Sur la base des travaux déjà réalisés, le Polynésie française a validé le versement de 150 millions Fcfp en faveur des entreprises qui réalisent ce chantier. Malgré le temps incertain, les équipes ont fait le point sur place ce matin.
 
 
 

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...