vendredi 14 mai 2021
A VOIR

|

En Marche Polynésie : Tauhiti Nena pousse Heimana Garbet vers la sortie

Publié le

Publié le 11/01/2018 à 12:17 - Mise à jour le 11/01/2018 à 12:17
Lecture 2 minutes

Tauhiti Nena prépare les Territoriales. Le président de Tau Hoturau espère courir sous la bannière En Marche en Polynésie : « Je me suis déplacé à Paris lors du Congrès des maires en tant qu’élu de Papeete. C’était l’occasion pour moi de rencontrer les représentants de « En Marche ». Dès le début, nous avons soutenu Emmanuel Macron et nous sommes satisfaits de la politique qu’il met en place en France. Nous comptons sur lui pour soutenir la Polynésie. Je suis en train de préparer un groupe. Avec Jacky Bryant, nous sommes en train de nous mettre d’accord sur un programme de développement (…) Je suis En Marche. J’ai rencontré le groupe En Marche à Paris. J’ai demandé à ce que Tau Hoturau puisse faire alliance avec En Marche ou que nous mettions en place une liste. Nous attendons une décision de Paris. En Marche national a demandé que l’on rencontre le gouvernement, les maires, des élus, les groupes politiques ». 

Au delà d’une alliance, Tauhiti Nena souhaite même prendre la tête de la branche locale du mouvement présidentiel La République En Marche : « Officieusement, je pense qu’il [Heimana Garbet] n’a plus le droit de communiquer … Et officiellement? « On a fait ce qu’il faut pour et on attend… » 
Il conclut : « Si nous voulons changer de gouvernement au mois d’avril, c’est une plateforme qu’il faut mettre en place. Il faut qu’on s’unisse tous. Je suis pour une réelle union des maires, des personnes de la société civile, des syndicalistes, de tous les partis… Je crois qu’aujourd’hui le gouvernement Fritch aura une majorité relative mais pas absolue. C’est soit on veut qu’il continue à gouverner, soit on se réunit ». 

Laure Philiber  et Mata Ihorai

infos coronavirus