mardi 27 septembre 2022
A VOIR

|

Emmanuel Macron écrit une lettre à la Polynésie

Publié le

Il a d'abord écrit à tous les Français. Ces jours-ci, le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron écrit aux outre-mer. Sa lettre à la Polynésie vient de nous parvenir.

Publié le 23/03/2022 à 15:54 - Mise à jour le 23/03/2022 à 16:13
Lecture 2 minutes

Il a d'abord écrit à tous les Français. Ces jours-ci, le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron écrit aux outre-mer. Sa lettre à la Polynésie vient de nous parvenir.

Dans cette lettre rédigée en français et traduite en tahitien, le président sortant rappelle “les quatre jours exceptionnels” qu’il a passés au fenua et assure qu’il a ressenti le Mana pendant son séjour.

Il rappelle les engagements qu’il a pris sur place : il souligne le soutien financier de la France à la Polynésie pendant la pandémie, mais aussi dans la construction d’abris de survie, ou encore pour préserver la sécurité des Polynésiens, ou lutter contre l’ice.

Emmanuel Macron estime avoir “brisé le silence” autour du nucléaire et reconnaît une nouvelle fois la dette de la Nation à l’égard de la Polynésie française. Les excuses attendues ne sont pas présentées, mais il détaille les réalisations qu’il a impulsées, comme l’ouverture des archives ou l’accompagnement à l’indemnisation.

Dans la deuxième partie de cette lettre qui se veut programme, il trace les grande lignes de son projet. D’abord la stratégie indopacifique, l’un des grands enjeux de sa politique étrangère : il compte la renforcer, notamment en augmentant les effectifs des armées.

Au plan économique, le candidat, sans surprise, veut s’appuyer sur la “richesse de l’océan”, sur la “pêche et la perliculture durable”, sur le “tourisme durable” ; il cite aussi l’agriculture et le numérique comme autres piliers de développement, mais sans propositions concrètes.

Sur la formation en revanche, il prend l’exemple de la nouvelle compagnie du RSMA à Hao, annoncée lors de sa visite. Et il n’oublie pas les Marquises en rappelant son soutien à la démarche d’inscription au patrimoine mondial.

Le candidat LREM évoque enfin son soutien à l’offre de soins, en particuliers de cancers.

À la fin de sa lettre, il invite sans détours les Polynésiens à voter pour lui : “Au cours des cinq dernières années, vous avez pu éprouver mon engagement pour vous. J’ai désormais besoin de votre soutien pour le poursuivre” conclue-t-il.

Cette lettre constitue plus une déclaration d’amour et d’ambition qu’un véritable projet. Les détails suivront peut-être, mais il faudra faire vite : le premier tour aura lieu dans à peine plus de deux semaines.

infos coronavirus