mardi 24 mai 2022
A VOIR

|

Élections à Arue : Quelles préoccupations pour l’emploi et le sport ?

Publié le

Le secteur de l’emploi et la jeunesse sont des préoccupations majeures à Arue. À 5 jours de l’élection du nouveau maire, les acteurs de la commune s’expriment et ils ont des doléances.

Publié le 26/01/2022 à 15:33 - Mise à jour le 26/01/2022 à 15:33
Lecture 2 minutes

Le secteur de l’emploi et la jeunesse sont des préoccupations majeures à Arue. À 5 jours de l’élection du nouveau maire, les acteurs de la commune s’expriment et ils ont des doléances.

À l’approche de l’élection qui aura lieu ce dimanche, les acteurs économiques de Arue veulent faire entendre leur voix et leurs revendications. Dans le secteur de l’emploi, 400 demandeurs ont été comptabilisé l’an dernier dans la commune. Pourtant, Arue ne manque pas de grands pourvoyeurs d’emploi.

Dans un des hôtels situé dans la comme par exemple, un tiers du personnel est résident de la commune soit près de 40 personnes. Les artisans ont aussi leur espace dédié afin de pouvoir exposer leur savoir-faire. Mais pour le directeur Christophe Guardia, le problème se situe ailleurs : “Des doléances il n’y en a pas beaucoup parce qu’on a toujours eu des bonnes relations avec la mairie. La seule chose qui pourrait être améliorée c’est la surveillance de la plage qui est devant l’hôtel et même celle qui est à côté où souvent on est confrontés à des jeunes avec des ‘boom boom’ et qui consomment de l’alcool. Et on aimerait bien peut-être que la police municipale puisse passer plus souvent.”

L’oisiveté des jeunes pointée du doigt et la sécurité des habitants… Deux problématiques mises en avant. Pour le président de l’AS Arue, le sport est évidemment un bon moyen d’occuper la jeunesse. Le club compte plus de 300 licenciés dans 6 disciplines différentes. Si Marc Ploton dit ne pas avoir pris connaissance des professions de foi des candidats en lice, il dit être déçu à J-5 de l’élection : “Le terrain c’est du māmū. On sait comment c’est le māmū. Quand ça sèche, tu tombes et tu te fais mal. Ce terrain là est fréquenté par n’importe qui. Comme je dis, si on veut refaire de Arue une grande équipe, ce n’est pas comme ça. Je commence à désespérer. Je voudrai qu’on prenne un peu plus en considération le sport à Arue et pas simplement au moment des élections.”

Sport, jeunesse, emploi, autant de préoccupations dans la commune de Arue qui espère beaucoup de cette nouvelle élection.

infos coronavirus