vendredi 23 avril 2021
A VOIR

|

Edouard Fritch au côté de Manuel Valls en Nouvelle-Zélande

Publié le

Publié le 30/04/2016 à 9:40 - Mise à jour le 30/04/2016 à 9:40
Lecture 3 minutes

Après sa visite en Nouvelle-Calédonie, Manuel Valls s’est rendu en Nouvelle-Zélande. Cela faisait 25 ans que le pays n’avait pas eu de visite d’un Premier ministre français. Au musée mémorial de guerre, Manuel Valls s’est adressé à la communauté française qui compte des Polynésiens, et a rappelé les liens historiques qui ont permis aux deux pays de tisser de nouvelles relations. Manuel Valls n’a pas manqué d’évoquer le rôle de la France dans la région Pacifique vis-à-vis des États insulaires.
« Dans la région du Pacifique, de nombreuses coopérations sont à l’oeuvre, notamment dans le domaine militaire et civil. Pour la surveillance maritime et l’aide humanitaire apportée en cas de cyclone, les armées française, néo-zélandaise et australienne se sont ainsi retrouvées côte à côte au Vanuatu l’année dernière et à Fidji en février dernier pour aider les autorités nationales, leur travail de reconnaissance, d’aide d’urgence, après le passage du cyclone Winston. Cette bonne intelligence nous permet d’assurer une coopération efficace dans la lutte contre les trafics illicites et la pêche illégale également, a déclaré le Premier ministre français. Et puis nous oeuvrons à la bonne intégration de nos territoires dans leur environnement régional. Et la présence à mes côtés de George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, et des présidents de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française, prend dans ce contexte tout son sens et c’est également un beau symbole ». 

Le président de la Polynésie Française Edouard Fritch a fait le déplacement pour discuter des relations que peuvent tisser la Polynésie et la Nouvelle-Zélande, notamment en terme d’échanges commerciaux, mais aussi sur des projets plus globaux dans la région comme  la déserte aérienne régionale. Le président du Pays souhaite également évoquer le déséquilibre de la balance commerciale entre la Nouvelle-Zélande et la Polynésie. « L’Australie comme la Nouvelle-Zélande sont deux points importants de rayonnement dans le Pacifique. Et je me réjouis des bonnes relations qui se tissent aujourd’hui entre la métropole et la Nouvelle-Zélande. C’est à nous après de transformer ces visites de façon à se que nous puissions avancer », a déclaré Edouard Fritch au micro de Tahiti Nui Télévision. 

Le président de la Polynésie devait rencontrer avec le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, Murray McCully pour « remettre sur la table des dossiers qui existent déjà : le câble, la desserte aérienne du Pacifique ». « La présence du Premier ministre engendre derrière tout un mouvement. C’est une vague sur laquelle il faut surfer », a déclaré Edouard Fritch au micro de Tahiti Nui Télévision. 


Ce dimanche matin (lundi en Nouvelle-Zélande), Manuel Valls a rencontré son homologue John Key. Edouard Fritch a également assisté à cette rencontre. Manuel Valls devait ensuite reprendre l’avion, direction un autre pays du Pacifique : l’Australie. 

Rédaction Web avec Matahi Tutatave et Thomas Chabrol

Extrait du discours de Manuel Valls en Nouvelle-Zélande

Edouard Fritch au micro de Tahiti Nui Télévision

infos coronavirus