jeudi 19 mai 2022
A VOIR

|

Dissolution du groupe Tahoera’a, et après ?

Publié le

Changement historique lors de cette première séance de la session extraordinaire ce mardi : la disparition officielle du groupe Tahoera’a Huira’atira de l'assemblée. Le parti est dissout depuis la démission, vendredi dernier, de Vaiata Perry-Friedman et de James Heaux. Les 8 anciens représentants oranges rejoignent les élus A Here Ia Porinetia sur les bancs des non-inscrits.

Publié le 22/03/2022 à 17:48 - Mise à jour le 22/03/2022 à 17:48
Lecture 2 minutes

Changement historique lors de cette première séance de la session extraordinaire ce mardi : la disparition officielle du groupe Tahoera’a Huira’atira de l'assemblée. Le parti est dissout depuis la démission, vendredi dernier, de Vaiata Perry-Friedman et de James Heaux. Les 8 anciens représentants oranges rejoignent les élus A Here Ia Porinetia sur les bancs des non-inscrits.

Présent depuis plus de 40 ans dans l’hémicycle de Tarahoi, le groupe Tahoera’a Huira’atira ne rallie plus suffisamment de représentants pour se maintenir. La démission de Vaiata Friedman et de James Heaux en fin de semaine dernière a fait voler le parti en éclats. Le divorce entre Teura Iriti et Gaston Flosse est à présent consommé.

Vaiata Friedman dénonce d’ailleurs “beaucoup de pression de la part du groupe. En voulant adhérer au Amuitahira’a, c’est difficile après de discuter parce qu’on n’était pas tout à fait en phase. Moi j’avais déjà pour intention de partir, ça faisait déjà un an que je voulais quitter le Tahoera’a”. Et pas question pour le moment de se rallier au Tapura, “on attend de voir les discussions et de prendre le meilleur chemin”, rapporte l’élue.

Le forcing de Gaston Flosse pour modifier le nom du groupe à l’Assemblée est un échec. Les 8 élus oranges rejoignent Nicole Sanquer, Félix Tokoragi et Nuihau Laurey chez les non-inscrits. Ensemble, envisagent-ils de former cette fameuse troisième voie qui fait tant parler d’elle depuis des mois ? “Nous ne recherchons pas de nouveau membre au sein de l’assemblée”, indique Nuihau Laurey, en pleine “démarche de constitution d’un parti politique”. “Je pense qu’on doit renouveler l’assemblée le plus vite possible et qu’il faut aller chercher à l’extérieur de l’assemblée des gens qui veulent changer la manière dont ce pays est dirigé”.

Du côté de Teura Iriti, “il est temps de faire une pause et on verra par la suite”, confie l’élue maire de Arue. “Le groupe Tahoera’a Huira’atira n’est plus au sein de l’assemblée. J’ai toujours essayé de le maintenir pendant plusieurs mois, années. Aujourd’hui, c’est fait. Je pense qu’il faut aller de l’avant, il faut voir l’avenir. […] Je pense qu’il y a une autre priorité que ce que nous devenons, c’est surtout : que va devenir ce pays ?”, s’interroge-t-elle.

Le Amuitahira’a o te nuna’a ma’ohi a réuni son bureau exécutif en fin d’après-midi. Gaston Flosse s’exprimera demain, mercredi, sur le départ de cinq de ses représentants. Teura Tarahu, Sylviane Terooatea et Vaitea Legayic ont, elles, choisi de rester aux côtés de Gaston Flosse.

infos coronavirus