jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Discours d’Emmanuel Macron en Polynésie : l’essentiel des annonces

Publié le

C'est par quelques mots en tahitien que le Président de la République a démarré puis refermé ce discours. Un discours très attendu par les Polynésiens. Culture, économie, environnement, santé... Les grandes déclarations du Chef de l'Etat :

Publié le 27/07/2021 à 21:50 - Mise à jour le 28/07/2021 à 16:18
Lecture 4 minutes

C'est par quelques mots en tahitien que le Président de la République a démarré puis refermé ce discours. Un discours très attendu par les Polynésiens. Culture, économie, environnement, santé... Les grandes déclarations du Chef de l'Etat :

C’est le premier déplacement du Chef de l’Etat dans les Outre-mer depuis le début de la pandémie, et le Président a tenu à profiter de son discours officiel pour adresser un message plus large, à tous les ultra-marins. Un message “d’amitié et de soutien”, mais aussi quelques mots adressés à la Nouvelle-Calédonie. “Les Calédoniens ont a faire un choix le 12 décembre prochain (…) Un document sur les conséquences du oui ou du non a été discuté (…) La France serait moins belle sans la Nouvelle-Calédonie (…)”

Se faire vacciner “pour la Polynésie, pour la France”

“Je n’oublierai jamais chacun des instants que j’ai vécu à vos côtés (…) On m’avait dit ce n’est pas le moment (pour effectuer ce voyage, NDLR) Le variant est important dans l’hexagone et il arrive en Polynésie (…) Je voulais être là dans ce contexte pour vous dire que c’est la nation tout entière qui est à vos côtés et elle continuera de l’être. (…) Nous ne vous avons jamais laissé seuls et nous ne vous laisserons jamais seuls“, a déclaré le Chef de l’Etat avant de remercier les soignants polynésiens pour leur travail.

Fidèle à son discours, Emmanuel Macron a appelé la population à se faire vacciner. L’Etat a fait livrer 230 000 doses de vaccin en Polynésie. 110 000 doses ne sont pas encore utilisées a relevé le Chef de l’Etat : “Je respecte les convictions de chacune et de chacun (…) Nous sommes la nation de Pasteur, nous sommes la Nation des Lumières (…) Quand plus de 3 milliards d’habitants de la planète ont été vaccinés, le seul moyens de protéger les plus vulnérables, c’est le vaccin. Vaccinez vous pour vous, vaccinez vous pour vos parents, vaccinez vous pour la Polynésie et la France.”

Le soutien à l’économie polynésienne se poursuit, le prêt octroyé

Nous avons vu le monde économique (…) Je prends l’engagement de vous accompagner en octroyant ce prêt de 300 millions d’euros (environ 36 milliards de Fcfp, NDLR) pour vous permettre d’investir (…)”
Dans le cadre de cette enveloppe, l’Etat souhaite “accompagner Air Tahiti Nui, fierté polynésienne. (..) Cette entreprise est au coeur de votre projet. Nous l’accompagneront. ”

Soutien à la culture

“J’ai été saisi des vertiges et de la beauté de cette culture et de cette nature […] Je suis fier que cette culture ancestrale ait son épicentre ici, en Polynésie française. Je n’oublierais jamais les Marquises, Manihi”. “Je sais que pendant des décennies, la France et d’autres ont voulu essayer de cacher les tatouages, les chants. […] Je veux simplement vous dire que ce temps est fini” (…) En temps que Président de la République française, je suis fier de ce peuple marin et guerrier, qu’il est choisi de s’inscrire dans la France mais de garder ses traditions (…) Je ferai tout ce que je peux pour que nous continuions à les transmettre aux générations qui viendront”
Le Président a réaffirmé sa volonté de soutenir la candidature des Marquises au patrimoine mondial de l’Unesco.

Développer un pole de cancérologie

“Nous devons faire davantage face aux nouveaux cancers (…) Je veux ce soir prendre un engagement vis à vis de vous. C’est permettre de développer de la recherche, des essais cliniques mais aussi des traitements ici en Polynésie française J’ai souhaité que le gouvernement de la Polynésie française puisse s’appuyer sur les meilleurs spécialistes.” Une mission viendra en Polynésie prochainement. Un “partenariat nouveau” devrait être mis en place en matière d’oncologie. L’Etat souhaite “développer un pole de cancérologie” pour “répondre aux besoins de la population. Mieux prévenir, mieux diagnostiquer et mieux traiter les cancers.”

La condition des femmes en Polynésie

“Je veux ici aborder un sujet grave : les violences faites aux femmes, a déclaré Emmanuel Macron d’un ton solennel. Chaque année, près de 1500 femmes sont victimes de violences sexuelles ou sexistes en Polynésie

Le Président a annoncé le soutien de l’Etat au projet d’extension du Centre Pu o te hau qui permet d’accueillir, héberger, accompagner des femmes de toutes générations en grande détresse. “Je vous annonce ce soir que ce projet si important pour votre collectivité recevra le soutien de l’Etat à hauteur de près de 700 000 euros (83 millions de Fcfp, NDLR). (…) Il n’y a aucune culture, aucune religion, il n’y a rien qui justifie de subir des violences. (…) Vous êtes les victimes, les victimes doivent parler, elles ne doivent pas avoir honte.”

Emmanuel Macron a annoncé la création dans les prochains mois, de 4 postes supplémentaires d’intervenants sociaux financés par l’Etat.

Drogues : combattre l’ice

“Cette drogue doit être combattue avec force (…) Nous continuerons de renforcer les moyens. Comptez sur moi.”

RSMA : une nouvelle compagnie à Hao ?

“Le RSMA fait un travail unique, remarquable (…) Je veux que nous créions une nouvelle compagnie aux Tuamotu Gambier, sur l’île de Hao parce que nous devons à cet archipel un engagement particulier (…) Nous devons rendre beaucoup de ces lieux plus propres”

“Dès décembre notamment Mangareva Tureia, nous engageront le retrait des matériaux abandonnés par les armées depuis trop longtemps”

Fonctionnaires polynésiens : trouver des solutions concrètes

“Je sais qu’il y a des injustices qui se sont installées (…) J’ai demandé au ministre des Outre-mer de faire avancer ces dossiers, pour proposer des solutions concrètes”

Sur le nucléaire > Emmanuel Macron “assume”, un pardon en demi-teinte

Emmanuel Macron opposé aux projets chinois

“Dans les temps qui s’ouvrent, malheur aux petits, malheur aux isolés (…) Ici c’est la Polynésie, mais ici c’est la France. Et vous êtes protégés.”
“Je vois parfois des projets aventureux, aux financements incertains, aux créations d’emploi incertaines. Méfiez-vous, c’est pas une bonne idée”

Une “stratégie indo-Pacifique”

Pour “protéger vos pêcheurs, vos intérêts économiques (…) vos partenariats choisis et jamais subis (…) protéger nos aires marines, les classer, porter notre modèle de biodiversité (…) Je veux que vous soyez au coeur du congrès mondial de la Nature en septembre à Marseille” Le Président veut un “réseaux de garde côte avec nos partenaires de la région.”

Un fonds d’investissement pour les énergies renouvelables

Un fonds d’investissement de 60 millions d’euros (7.2 milliards de Fcfp)

Le Président a enfin répété avoir été particulièrement ému par sa visite en Polynésie : “Vous m’avez touché au coeur.”

Rédigé par

infos coronavirus