jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

Discours de Jean Castex : les réactions des députés Maina Sage et Moetai Brotherson

Publié le

Indépendance économique, lutte contre le chômage, répression des incivilités du quotidien ou encore un projet de loi contre les séparatismes… telles sont les grandes lignes de la politique que compte mener Jean Castex à la tête du gouvernement depuis le 3 juillet.

Publié le 15/07/2020 à 11:48 - Mise à jour le 15/07/2020 à 14:45
Lecture 2 minutes

Indépendance économique, lutte contre le chômage, répression des incivilités du quotidien ou encore un projet de loi contre les séparatismes… telles sont les grandes lignes de la politique que compte mener Jean Castex à la tête du gouvernement depuis le 3 juillet.

Au lendemain de l’interview d’Emmanuel Macron, et peaufinant son image d’homme des territoires, Jean Castex a précisé devant les députés son plan pour « ressouder » la France et érigé la « lutte contre le chômage » en priorité « absolue », obtenant une majorité confortable. Mais pour les oppositions la confiance est déjà « rompue ». Le chef du gouvernement a obtenu 345 voix pour, 177 contre et 43 abstentions. C’est une adhésion moindre que pour les gouvernements d’Edouard Philippe (370 voix pour en 2017, 363 en 2019) mais supérieure aux gouvernements sous Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Celui qui se définit comme « gaulliste social », apôtre de la concertation, a affirmé que sa « première ambition, immense » serait de « réconcilier ces France si différentes, les souder ou les ressouder ».

À la tribune, il a apposé sa patte en insistant sur la place des « territoires » -mot répété 25 fois- dans la mise en œuvre des grands axes de sa politique : emploi, efficacité de l’action publique, souveraineté économique, transition écologique, protection sociale…

Deux députés polynésiens étaient présents au discours dans l’hémicycle. « Ce que je retiens, c’est sa volonté de réconcilier la France, d’associer plus les territoires, les élus, les groupes parlementaires à la réflexion et à la mise en œuvre. C’est très important pour moi. Car jusque-là, on avait un peu le sentiment d’être exclu de tout ce qui se faisait. (…) Et il faut reconstruire rapidement. Chaque minute compte » a déclaré Maina Sage.
« On a entendu un catalogue de mesures et à aucun moment on nous a annoncé comment on allait les financer. J’ai fait un rapide calcul au fur et à mesure qu’il parlait, et j’en suis rendu entre 600 et 800 milliards. Donc je ne sais pas où est ce qu’ils vont les trouver. Ou alors il y a des caisses dont on ignore l’existence. Je ne sais pas comment ils vont financer tout ça » a ajouté de son côté Moetai Brotherson, qui a confié être assez déçu de ce discours.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un marin porté disparu au large des Marquises

Le JRCC Tahiti a coordonné pendant deux jours une opération de recherche et de sauvetage pour retrouver un marin tombé en mer, à plus de 400 milles marins (740 km) dans l’ouest des îles Marquises, en eaux internationales.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV