jeudi 28 mai 2020
A VOIR

|

Diffamation : Edouard Fritch demande 2 millions de dommages et intérêts à Geffry Salmon

Publié le

Publié le 03/09/2018 à 12:49 - Mise à jour le 03/09/2018 à 12:49
Lecture 2 minutes

Lors de cette conférence de presse tenue le 26 avril dernier, au siège du parti orange, Geffry Salmon avait dénoncé « certains agissements », notamment la « distribution de bons d’essence » et de « côtes de bœuf » à la population. Mais aussi le « versement de subventions à hauteur de 500 millions » ainsi qu’ 1,4 milliard « en aides en matériaux ».

Des propos qui, pour l’avocat d’Edouard Fritch, porte atteinte à l’honneur de son client. « On lui a imputé d’avoir arrosé l’électorat en distribuant des subventions entre les 2 tours et 1,4 milliard en aides en matériaux. D’avoir fait du clientélisme (…) Il y a une volonté de diffamer en vue de gagner les élections, en crachant sur son adversaire politique », a martelé Me Gilles Jourdainne.

Le conseil a souligné que lesdites subventions consistaient en des aides aux entreprises, à la production audiovisuelle locale ainsi qu’à des établissements scolaires. Et pour ce qui est du 1,4 milliard en aides en materiaux, il s’agissait de « la programmation 2018 des constructions de logements sociaux au profit de l’OPH ». Des opérations inscrites de longue date au budget.

« Des recours ont été engagés pour contester les élections mais aucun de la part du Tahoera’a sur ces prétendues aides et subventions », a lancé, en guise de conclusion, Me Jourdainne.

« Mon client s’est juste interrogé « 

« A aucun moment monsieur Salmon n’a accusé monsieur Fritch » de clientélisme, a rétorqué l’avocat de la tête de liste Tahoera’a, Me Arcus Usang, « mon client s’est juste interrogé sur la sincérité de cette démarche ».

Selon le conseil, de janvier à avril dernier, les « procédures d’urgence devant la commission du contrôle budgétaire avaient augmenté de 89% ».

« De janvier au 18 avril, il y a eu des aides aux entreprises pour 300 millions, 200 millions pour les communes et 662 millions pour les associations. Sur quatre mois, au pas de charge, la Polynésie a attribué 1 milliard de subventions cadeaux » a déclaré le conseil, ajoutant que son client s’était donc posé de simples « questions ».

L’avocat d’Edouard Fritch a sollicité 2 millions de francs de dommages et intérêts et la publication de la décision de justice dans la presse. Celui de Geffry Salmon a réclamé la relaxe. Le parquet ne s’est pas prononcé, laissant au tribunal le soin d’apprécier le dossier. Celui-ci rendra sa décision le 18 septembre.

J-B. C.

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Leadership, coaching pour entreprises : bientôt une académie en...

Pour s'adapter au monde d'après confinement et éviter les conférences et rassemblements, Pacific Ventury veut créer une...Publiée par TNTV Tahiti Nui Télévision...

Un jardin d’Éden à Rurutu

Yves et Hélène Gentillhomme font découvrir leur jardin secret qu'il ont mis plus de 15 ans à créer. Chaque matin, le couple se réveille dans son jardin d'Éden, caché au fin fond de la Polynésie...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV