Vannina Crolas dément sa démission du poste de secrétaire générale du Tavini

Publié le

Dans la série des tensions qui secouent le Tavini Huiraatira depuis le début de la campagne électorale, la secrétaire générale du parti, Vannina Crolas, aurait déposé sa démission. Une information de Tahiti infos aussitôt contestée par l'intéressée.

Publié le 29/03/2023 à 11:03 - Mise à jour le 28/12/2023 à 9:30

Dans la série des tensions qui secouent le Tavini Huiraatira depuis le début de la campagne électorale, la secrétaire générale du parti, Vannina Crolas, aurait déposé sa démission. Une information de Tahiti infos aussitôt contestée par l'intéressée.

Pas de répit pour le Tavini, secoué par de profondes divisions en interne depuis le début de la campagne des territoriales. Selon Tahiti infos, Vannina Crolas aurait remis sa démission du poste de secrétaire générale du parti au leader indépendantiste, Oscar Temaru. Une information aussitôt contestée par l’intéressée qui évoque « un non évènement ». Surpris de ce démenti intervenant après la diffusion de l’article, le quotidien a d’ailleurs pointé du doigt un « secret de polichinelle connu de tous au Tavini et même des autres partis depuis une semaine ». 

Contacté, le Tavini a indiqué qu’un communiqué de presse était en préparation. Cette annonce intervient deux jours seulement après la conférence de presse d’une cadre et pilier du Tavini Huiraatira, Eliane Tehavitua. Retirée de la liste une demi-heure avant le dépôt de celle-ci, l’élue a reconnu lundi devant la presse avoir vécu cette décision comme une « épreuve ». Elle a également annoncé avoir été choisie pour être la future vice-présidente du gouvernement en cas de victoire du Tavini. Une stratégie politique que la cadre du parti dit avoir embrassé, quitte à se « sacrifier », pour reprendre ses propres mots.

Mais d’autres incidents au sein du Tavini ont émaillé cette campagne. Comme l’annonce de Moetai Brotherson, sur Polynésie 1ère, de sa candidature à la présidence du Pays en cas de victoire, prenant ainsi de court le numéro 2 du parti, Antony Géros. Ou encore, la propulsion du jeune député Tamatai Legaic à la tête de la section 1, aux dépens de Minarii Galenon.

(Mise à jour) : Le démenti arrivé en fin de journée ce mercredi, a été retiré à la demande du Tavini Huira’atira.

Dernières news

Activer le son Couper le son