samedi 24 septembre 2022
A VOIR

|

Dernière ligne droite pour le représentant de Valérie Pécresse au fenua

Publié le

J-7 pour le premier tour de la présidentielle. Sur les panneaux électoraux installés par les municipalités depuis quelques jours, des affiches manquent encore. Certains représentants des candidats à l'élection se livrent à de véritables chassés-croisés, comme c'est le cas de Marcel Tuihani, le représentant de Valérie Pécresse au fenua.

Publié le 02/04/2022 à 10:36 - Mise à jour le 02/04/2022 à 10:36
Lecture 2 minutes

J-7 pour le premier tour de la présidentielle. Sur les panneaux électoraux installés par les municipalités depuis quelques jours, des affiches manquent encore. Certains représentants des candidats à l'élection se livrent à de véritables chassés-croisés, comme c'est le cas de Marcel Tuihani, le représentant de Valérie Pécresse au fenua.


14 000 exemplaires ont été commandés dans une imprimerie de Tahiti. Il s’agit de livrets détaillant le programme de Valérie Pécresse pour les Outre-Mer avec des points bien spécifiques à la Polynésie française, comme la prise en charge par l’État du fret maritime pour les matières premières importées ou encore le soutien de la formation des jeunes avec le recrutement de 10 000 professeurs supplémentaires. Pour que les Polynésiens le sachent, il faut donc rapidement expédier ces brochures dans les îles, et le temps est compté. “C’est un course contre la montre. Je récupère les affiches pour les expédier dans les îles afin que tous les Polynésiens puissent, à leur niveau, participer à cette campagne. C’est donc le rush là, il n’y a plus de temps à perdre” explique Marcel Tuihani, représentant de Valérie Pécresse en Polynésie

Après les livrets, il faut récupérer les affiches qui seront collées sur les panneaux d’affichage officiels. La difficulté rencontrée par le représentant de Valérie Pécresse est de pouvoir faire imprimer rapidement une grosse quantité d’affiches en même temps que les autres candidats représentés au fenua. L’autre grosse difficulté est l’enchevêtrement des enjeux de la présidentielle et des législatives : “La campagne présidentielle est particulière cette année. En organisants des réunions spécifiques pour l’élection présidentielle avec les élections législatives qui se dessinent derrière, je constate quand même aujourd’hui que les élections législatives ont pris le dessus sur la présidentielle. Mais je m’attache à ce qu’il y ait le maximum d’informations auprès de l’ensemble des Polynésiens et à ce que la visibilité de Valérie Pécresse soit à son maximum sur l’ensemble des panneaux. J’appréhende cette élection qui n’est pas comme celles que nous avions connues par le passé”.

La principale inquiétude de Marcel Tuihani reste, comme pour les autres soutiens de candidats à la présidentielle, le taux d’abstention qui pourrait être plus élevé que lors des précédentes élections.

infos coronavirus