samedi 11 juillet 2020
A VOIR

|

Décès de Jacques Chirac : la Polynésie rend hommage à l’ancien président

Publié le

Edouard Fritch, Dominique Sorain... Nombreux sont ceux à rendre hommage à Jacques Chirac. L'ancien président est décédé jeudi matin à l'âge de 86 ans. Lundi 30 septembre, la population est conviée à une messe à l’église Maria No Te Hau, à 17 heures.

Publié le 26/09/2019 à 11:11 - Mise à jour le 26/09/2019 à 15:55
Lecture 4 minutes

Edouard Fritch, Dominique Sorain... Nombreux sont ceux à rendre hommage à Jacques Chirac. L'ancien président est décédé jeudi matin à l'âge de 86 ans. Lundi 30 septembre, la population est conviée à une messe à l’église Maria No Te Hau, à 17 heures.

Edouard Fritch :

« Le président Edouard Fritch salue la mémoire de Jacques Chirac. En tant qu’homme et en tant que président de la République, il a toujours porté une attention particulière pour ses compatriotes d’outre-mer et pour les Polynésiens en particulier, au point de nommer l’un des leurs dans son gouvernement.
Certes, son nom reste attaché à la reprise des essais nucléaires en 1995 pour parachever le programme d’indépendance de la Nation. Mais c’est aussi lui qui a mis fin aux expérimentations et permis de doter financièrement notre Pays pour qu’il mène à bien sa reconversion d’après CEP.
Jacques Chirac aimait les gens, et ceux-ci le lui rendaient bien. La ferveur des Polynésiens au stade Pater lors de sa visite en 2003 reste marquée dans les esprits et en est le meilleur témoignage.
Homme politique redoutable, il savait toujours faire preuve d’empathie et de chaleur humaine. Au nom du gouvernement, et au nom des Polynésiens, le président Edouard Fritch adresse ses plus sincères condoléances à son épouse, Bernadette, et à toute sa famille.
À l’occasion de la Journée de deuil national, le lundi 30 septembre, la population est conviée à une messe à l’église Maria No Te Hau, à 17 heures.« 

Les drapeaux en berne. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dominique Sorain :

« Douze ans Président, deux fois Premier ministre, trois fois maire de Paris, créateur et chef de parti du RPR, ministre à plusieurs reprises, Jacques CHIRAC était un grand homme politique qui a marqué l’histoire de notre République.
La France a perdu un grand homme d’État mais aussi un ami de l’outre-mer, et en particulier de la Polynésie française, dont il aimait le territoire, la population et la culture. Il fut, avec les institutions du Pays, un artisan du statut d’autonomie adopté en 2004 et qui régit encore les relations entre la République et la Polynésie française.
Très tôt aussi, il avait perçu les dangers du réchauffement climatique sur notre environnement et l’impact sur notre vie au quotidien.
Un hommage national lui sera rendu le lundi 30 septembre 2019. »

Gaston Tong Sang :

« Le président de l’assemblée de la Polynésie française a appris cette nuit avec une immense tristesse le décès du Président Jacques Chirac à l’âge de 86 ans.
Député et député européen, secrétaire d’État, Ministre, Premier ministre et surtout Président de la République entre 1995 et 2007, Jacques Chiracentretenait une relation particulière avec les français d’outre-mer et avec la Polynésie française à laquelle il portait une affection sincère et réciproque.
Durant ses douze années de mandat à la tête de la République française, le Président Jacques Chirac ne cessa jamais de croire au développement de la Polynésie française et en ses nombreuses potentialités.
Accompagnant la Polynésie française avec bienveillance, bonté et paternalisme, il était convaincu du bien fondé du Statut d’autonomie.
Il fut le premier à reconnaître la dette de la France à l’égard de la Polynésie française pour sa contribution à la construction de la capacité de dissuasion nucléaire de la Nation ; une reconnaissance qu’il matérialisa par la création et la pérennisation de la Dotation globale d’autonomie destinée à accompagner la reconversion de l’économie polynésienne à l’issue des essais nucléaires.
Homme de proximité et de générosité, le Président Chirac aimait passionnément la France et les Français. 
La République perd aujourd’hui un de ses plus grands serviteurs. La Polynésie, elle, perd un ami et une figure paternelle qui a marqué son histoire et contribué de manière incontestable à son développement.
Le président de l’assemblée de la Polynésie française tient, au nom de l’ensemble des représentants, à adresser à son épouse et à sa famille ses condoléances attristées. Il se joint à la tristesse et à la peine des Français et de toute la Nation. »

(Crédit photo : D.R.)

Philip Schyle :

« Je m’associe, avec mon équipe municipale, aux hommages portés à Jacques Chirac qui vient de décéder à 86 ans.
Au-delà des positions politiques de chacun, il reste à nos yeux un homme politique de premier plan sur la scène nationale et internationale.
Homme de proximité qui allait souvent à la rencontre des plus modestes, nous retiendrons particulièrement le souci qu’il portait aux collectivités pour qu’elles disposent des moyens d’une réelle autonomie. À l’initiative du musée des arts premiers du quai Branly, Jacques Chirac nourrissait un vrai intérêt pour l’outre-mer et son développement. Le lien étroit qu’il a notamment noué avec la Polynésie française restera dans les mémoires. Nous savons tous qu’il a apporté une contribution particulière pour asseoir la croissance de notre Pays, même s’il ne faut pas occulter l’épisode douloureux de la reprise des essais. Homme d’État et de devoir, la défense nationale était un domaine sur lequel il ne voulait pas faire de concession.
Nous retiendrons enfin la grande affabilité de cet homme, pour les puissants comme pour les humbles.
Nous nous associerons avec le plus grand respect à la journée de deuil national du 30 septembre. Pour l’un des chefs d’État les plus marquants de notre histoire, mais aussi pour l’homme au caractère entier, à la personnalité radieuse, qui a su devenir sans fausseté l’un des plus populaires auprès des Français. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Lutte contre le plastique : le Vanuatu en exemple

Le média digital Brut a consacré un reportage vidéo à l'archipel de Vanuatu. Nos cousins du Pacifique sont des pionniers en matière de lutte contre le plastique. Ce tout petit pays a réussi à trouver des alternatives pour éviter la consommation de plastique.

Outre-mer : un décret réforme les congés bonifiés pour...

Instaurés en 1978, les congés bonifiés sont des jours de congés particuliers accordés aux magistrats, fonctionnaires et agents publics originaires d'un département...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV