samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Décès de Hoane : Temaru relance son idée de faire appel aux Cubains pour les soins dans les îles

Publié le

Le Tavini Huira’atira a réagi, ce mercredi matin, suite au décès du petit Hoane. Le leader du parti indépendantiste indique que comme beaucoup, il se pose des questions sur la prise en charge du nourrisson.

Publié le 09/10/2019 à 14:15 - Mise à jour le 09/10/2019 à 16:00
Lecture 2 minutes

Le Tavini Huira’atira a réagi, ce mercredi matin, suite au décès du petit Hoane. Le leader du parti indépendantiste indique que comme beaucoup, il se pose des questions sur la prise en charge du nourrisson.

Pour améliorer l’offre de soins dans les îles, Oscar Temaru relance son idée (qui date de 2013) de faire appel à des médecins cubains et relève les difficultés d’obtentions de visas auxquelles ils font face. « Il y a près de 5 ans, nous étions à Cuba. Nous étions invités à un colloque international sur le diabète avec Moetai Brotherson et pour parler de la santé en général. (…) J’ai commencé à parler de notre pays, de sa géographie, où on était situés. Il m’a arrêté. Il m’a demandé « combien de médecins avez-vous besoin ? » (…) J’ai été pris au dépourvu. J’ai pris mon téléphone et appelé notre président. J’ai dit « voilà je suis à la Havanne, à la faculté de médecine et ils nous demandent de combien de médecins nous avons besoin ». La réponse a été « je ne peux pas te répondre, il faut que je réunisse le gouvernement ». On a attendu. (…) Ça fait des années qu’on ampute plus les gens atteints de diabète alors qu’aujourd’hui encore il y a plus d’une centaine de personnes qui sont amputées chez nous à l’hôpital de Taaone. Et ce pays est prêt à nous envoyer des médecins qui ont été formés pour aller travailler dans les îles éloignées. C’est une autre formation. (…) Nous allons en parler au gouvernement mais ça fait 5 ans. »

« Pour pouvoir faire venir ces médecins cubains (…) il leur faut un Visa. C’est une compétence de l’Etat. Et c’est ce qui freine le développement », estime Oscar Temaru.

Des questions sur la prise en charge de Hoane

Le leader du Tavini s’interroge sur les conséquences du décès du petit Hoane : « On se pose des questions : est-ce que le problème de ce gosse datait de 48 heures ? Est-ce que c’est un problème d’origine congénitale ? Moi je pense qu’un problème pulmonaire ne s’affiche pas comme ça du jour au lendemain et on ne perd pas quelqu’un comme ça en 48 heures. Pour moi ça veut dire que ce problème date de plusieurs semaines. Ça veut dire qu’il y a plusieurs semaines, on aurait dû l’évasaner à Tahiti. Il y a un médecin là-bas. Est-ce qu’il a ce qu’il faut pour faire les analyses qu’il faut ? J’en sais rien (…) c’est pour ça que le projet du Tavini Huiraatira tient la route. De faire de notre pays, aussi grand que l’Europe, les Etats fédérés de Maohi Nui. Les Marquises seraient un des Etats fédérés, leur donner tous les moyens. »

Oscar Temaru, absent, cette année, de la 4ème commission des Nations Unies, explique qu’il a été retenu ici pour des raisons de santé, mais annonce l’envoi d’un charter à New York l’an prochain. Le leader indépendantiste dit également souhaiter affréter deux charters pour le 40e anniversaire de l’indépendance des Vanuatu.

infos coronavirus