A VOIR

|

De retour de l’ONU, le Tavini Huiraatira fait le bilan

Publié le

Mardi matin, une partie de la délégation du Tavini Huiratira qui s’était déplacée la semaine dernière à New York à l’occasion de la quatrième commission de l'Assemblée générale de l’ONU, a souhaité faire le point sur ce voyage.

Publié le 12/10/2022 à 10:34 - Mise à jour le 12/10/2022 à 11:37
Lecture < 1 min.

Mardi matin, une partie de la délégation du Tavini Huiratira qui s’était déplacée la semaine dernière à New York à l’occasion de la quatrième commission de l'Assemblée générale de l’ONU, a souhaité faire le point sur ce voyage.

Pour le parti indépendantiste, l’absence des autorités françaises lors des débats sur la décolonisation de la Polynésie serait déplorable. Il espère néanmoins que l’État donnera son aval sur la venue d’une mission spéciale de l’ONU. Visite qui permettrait à l’organisation de se faire une idée plus précise de nos institutions. Une requête également formulée par le gouvernement Fritch lors de ce sommet international.

“Nous sommes allés une nouvelle fois à New York pour rappeler les responsabilités de la France vis-à-vis de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie. Nous nous sommes exprimés. On regrette encore une fois cette politique de la chaise vide que pratique l’État depuis 2013. Nous sommes demandeurs pour qu’une mission vienne chez nous et voit concrètement ce qu’il se passe dans notre Pays, comment fonctionnent nos institutions… Mais je crois que c’est trop risqué pour la France d’accepter cette mission” a déclaré Oscar Temary, président du Tavini Huiraatira.