vendredi 30 octobre 2020
A VOIR

|

De nouvelles plaques commémoratives pour la stèle de Pouvana’a a Oopa

Publié le

À l’occasion du premier anniversaire de la réhabilitation de Pouvana’a a Oopa, une cérémonie d’inauguration des nouvelles plaques commémoratives de sa stèle, située devant l’assemblée de la Polynésie française, a été organisée ce vendredi matin.

Publié le 25/10/2019 à 15:48 - Mise à jour le 28/10/2019 à 8:46
Lecture 2 minutes

À l’occasion du premier anniversaire de la réhabilitation de Pouvana’a a Oopa, une cérémonie d’inauguration des nouvelles plaques commémoratives de sa stèle, située devant l’assemblée de la Polynésie française, a été organisée ce vendredi matin.

Le président Edouard Fritch a assisté, ce vendredi matin, à la cérémonie de souvenir en hommage au Metua, Pouvana’a a Oopa, devant la stèle commémorative qui lui a été dédiée, place Taraho’i, à Papeete.

La cérémonie s’est déroulée en présence également du Vice-président Teva Rohfritsch, du maire de Papeete Michel Buillard, de la première vice-présidente de l’assemblée de la Polynésie française Sylvana Puhetini, de la secrétaire générale adjointe du haut-commissariat Cécile Zaplana, et de descendants de Pouvana’a a Oopa.

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Dans son allocution, le président a tenu à rappeler que Pouvana’a a Oopa est l’un, si ce n’est le plus grand des personnages de l’histoire de la Polynésie depuis le milieu des années 1950. Il était dès lors plus que légitime que ce monument lui soit dédié afin qu’il soit possible d’une part de le célébrer et, d’autre part, de disposer d’un lieu d’inspiration élevant les réflexions de chacun.

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Le Metua, c’est d’abord un phare, une référence, qui a contribué à structurer la conscience des citoyens polynésiens, a souligné le président. « Il nous a aidés à grandir, à considérer, avec d’autres à sa suite, que nous pouvions, et même devions, sans honte ni sentiment d’infériorité ni gêne, prétendre nous autogérer, en pleine coopération et en bonne intelligence avec l’Etat. De ce point de vue-là, il fut autonomiste avant l’heure », a déclaré le président.

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

« Pour tous les Polynésiens, il a acquis la dimension universelle qui est le propre des Metua, d’un Père de la Nation. Il était donc encore une fois légitime que ce monument lui soit dédié. Comme il est légitime que nous rendions solennellement aujourd’hui, par cette belle plaque que nous posons, un hommage et un honneur dignes de la valeur du personnage », a également indiqué Edouard Fritch.

infos coronavirus