jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Dans plusieurs communes, le premier tour des municipales contesté, le tribunal rejette les demandes d’annulation

Publié le

À Rurutu, Makemo, Ua Huka, Puka Puka ou encore Taenga, le tribunal administratif a été saisi par plusieurs personnes pour faire annuler le premier tour des élections municipales qui s'est tenu en mars.

Publié le 23/06/2020 à 15:06 - Mise à jour le 23/06/2020 à 15:08
Lecture < 1 min.

À Rurutu, Makemo, Ua Huka, Puka Puka ou encore Taenga, le tribunal administratif a été saisi par plusieurs personnes pour faire annuler le premier tour des élections municipales qui s'est tenu en mars.

Les raisons de demandes d’annulation varient : dépôt de bulletins de vote tardif, procurations pas arrivées à temps, listes comportant des erreurs…

À Tumaraa sur l’île de Raiatea, « Gérard G. » qui a sollicité le tribunal, soutient que « lors de la période pré-électorale, la commune a financé sur des fonds publics un repas rassemblant toutes les associations civiles, sportives et religieuses », mais aussi notamment que « lors du nouvel an chinois, le candidat Cyril T. a offert un repas aux membres du conseil municipal et aux employés de la commune ; ce repas a été préparé par les employés communaux et s’est déroulé dans les locaux de la commune ; ces faits sont constitutifs d’un « délit de corruption » et ont altéré la sincérité du scrutin »

Dans cette commune, la liste Tapura menée par Cyril Tetuanui a obtenu 50,4% des voix devant celle du Tavini menée par Gérard Goltz (49,6%).

Toutes les demandes dans chacune des communes, ont été rejetées par le tribunal administratif qui a rendu ses décisions ce mardi.

Les décisions :

infos coronavirus