dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Dans plusieurs communes, le premier tour des municipales contesté, le tribunal rejette les demandes d’annulation

Publié le

À Rurutu, Makemo, Ua Huka, Puka Puka ou encore Taenga, le tribunal administratif a été saisi par plusieurs personnes pour faire annuler le premier tour des élections municipales qui s'est tenu en mars.

Publié le 23/06/2020 à 15:06 - Mise à jour le 23/06/2020 à 15:08
Lecture < 1 min.

À Rurutu, Makemo, Ua Huka, Puka Puka ou encore Taenga, le tribunal administratif a été saisi par plusieurs personnes pour faire annuler le premier tour des élections municipales qui s'est tenu en mars.

Les raisons de demandes d’annulation varient : dépôt de bulletins de vote tardif, procurations pas arrivées à temps, listes comportant des erreurs…

À Tumaraa sur l’île de Raiatea, « Gérard G. » qui a sollicité le tribunal, soutient que « lors de la période pré-électorale, la commune a financé sur des fonds publics un repas rassemblant toutes les associations civiles, sportives et religieuses », mais aussi notamment que « lors du nouvel an chinois, le candidat Cyril T. a offert un repas aux membres du conseil municipal et aux employés de la commune ; ce repas a été préparé par les employés communaux et s’est déroulé dans les locaux de la commune ; ces faits sont constitutifs d’un « délit de corruption » et ont altéré la sincérité du scrutin »

Dans cette commune, la liste Tapura menée par Cyril Tetuanui a obtenu 50,4% des voix devant celle du Tavini menée par Gérard Goltz (49,6%).

Toutes les demandes dans chacune des communes, ont été rejetées par le tribunal administratif qui a rendu ses décisions ce mardi.

Les décisions :

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :