dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Cyril Tetuanui réélu président du SPCPF

Publié le

Le maire de Tumara'a, Cyril Tetuanui, a été réélu, ce mardi matin, président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF).

Publié le 04/08/2020 à 9:54 - Mise à jour le 05/08/2020 à 10:59
Lecture 3 minutes

Le maire de Tumara'a, Cyril Tetuanui, a été réélu, ce mardi matin, président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF).

Cyril Tetuanui rempile pour un nouveau mandat à la tête du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF). Seul candidat à sa succession, le maire de Tumara’a, président du SPCPF depuis mai 2014, a obtenu 78 voix en sa faveur.

Le dépouillement de l’urne a également révélé 13 votes blancs et 1 vote en faveur du maire de Maupiti, Woullingson Raufauore.

Quant à la composition du bureau du SPCPF, dans changements ont été demandés cette année. « En 2014, on était à 22 membres du bureau, explique le maire de Tumara’a. Aujourd’hui j’ai demandé à réduire un peu pour éviter de ne pas avoir le quorum. Donc on va arriver à 18, et la répartition sera sur l’ensemble des archipels. »

Interview de Cyril Tetuanui, président du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française

Vous avez été le seul candidat. Est-ce que cela voudrait dire que les autres maires ne sont pas encore prêts à assurer cette fonction de président du SPCPF ?
« La candidature est libre. Aujourd’hui seule ma candidature a été présentée et les autres maires n’ont pas déposé de candidature. Je tiens à les remercier ce soir de leur confiance, qu’ils m’ont porté aujourd’hui à l’élection du nouveau président. Je pense que le bilan que j’ai mené pendant les six ans, ils sont contents. »

Justement quel bilan tirez-vous de ces 6 dernières années ?
« On a beaucoup travaillé pendant 6 ans. On peut parler de la réforme de la loi électorale, la réforme du CGCT, du code général des collectivités territoriales, la réforme aussi du statut du Pays. On nous a beaucoup invités. Le RSPF, on a beaucoup participé aussi sur ce chantier-là. Il y a le statut de l’élu communal, qui est arrivé jusqu’au Sénat. Il y a la réflexion sur les finances publiques, le FIP. Aujourd’hui un maire pourra présider aussi avec le président et le haut-commissaire le comité des finances locales (CFL). Il y a l’informatique, on a travaillé beaucoup avec les services de l’Etat sur la télétransmission. Avec le numérique, les communes évoluent aussi. »

Quels sont vos futurs projets ?
« Les futurs projets, c’est sûr, avec la pandémie de covid-19 qu’on a eu, les finances vont souffrir. Le président du Pays a annoncé une baisse de recettes au niveau du Pays de 15 milliards, donc automatiquement le FIP sera affecté. Donc on doit se préparer, nous les tavana, à réfléchir comment on va faire dans les deux ans à venir, parce que ça va nous toucher pendant deux ans. Il y aura une baisse du FIP, donc on va essayer de voir où trouver les moyens financiers pour pouvoir financer les projets d’investissement de toutes les communes. C’est un premier chantier.
Le deuxième chantier, c’est la maison des communes. Donc ça fait longtemps qu’on parle de monter une maison où on regroupe tout, le SPC, le CGF, toutes les intercommunalités dans cette maison des communes, et on espère, sous cette mandature, pouvoir la mettre en place et pouvoir inaugurer cette maison des communes qui est nécessaire pour le bon fonctionnement de l’institution communale. »


De nouveaux maires, de nouveaux conseillers municipaux ont pris leur fonction pour cette nouvelle mandature. Comment le SPC peut les aider ?
« Le syndicat a été mis en place justement pour former nos élus. Donc les deux compétences obligatoires c’est la formation des élus et la promotion des communes. Donc on est là. On a mis en place un calendrier de formation pour les nouveaux élus et même pour les anciens élus. Il suffit de s’inscrire auprès de leur DGS dans chaque commune de la Polynésie pour pouvoir bénéficier de cette formation. Le SPC a mis des formations spécifiques pour la comptabilité, pour le rôle des élus, que ce soit un maire, un adjoint, un conseiller municipal, il y a plusieurs rôles chacun à son niveau. »

Justement il y a le rôle des maires et des conseillers municipaux, mais il y a aussi des délégués au sein même du SPC…
« Exactement, il y a des délégués qui ont été désignés par leurs conseils municipaux respectifs. Eux, ils sont les porte-parole du conseil municipal au sein du SPC, et du SPC au sein de leur conseil municipal. A partir de demain (mercredi, NDLR), il y aura un séminaire consacré aux nouveaux délégués qui ont été désignés par les conseils municipaux, pour justement comprendre et assumer leur rôle de délégué au sein du SPC. »

Le séminaire s’achève ce vendredi. Est-ce qu’une synthèse des différentes réunions sera remise à tous les maires ?
« Oui, on fera une synthèse de tous les thèmes qu’on a abordés et on va distribuer ça dans chaque conseil municipal à la fin de ce séminaire. »

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de...

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

Sénatoriales : Nuihau Laurey veut réorganiser les relations financières...

Nuihau Laurey est l'un des deux sénateurs sortants de l'élection qui se tiendra ce dimanche 27 septembre. Il souhaite proposer une nouvelle manière d'aborder les relations financières entre le Pays, l'Etat et les communes ; et apporter des aménagements au Code général des collectivités territoriales (CGCT).

Les cas contact à risque élevé en isolement désormais...

Les entrepreneurs individuels et les salariés identifiés par le Bureau de Veille Sanitaire comme "cas contacts à risque élevé", empêchés de travailler du fait de la recommandation de "quarantaine" de 7 jours et dont le télétravail n'est pas possible, vont pouvoir bénéficier d'une indemnisation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV